BIRDMAN

Publié le par corsu61

BIRDMAN
BIRDMAN
BIRDMAN

À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…
S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir...

 

Notation : 12/20

 

Ma critique : Malgré ses 9 nominations aux Oscars 2015, "Birdman" est loin d'être un film grand public. Certains spectateurs le trouveront même lent, pénible et à la limite de l'ésotérisme. Tourné dans sa grande majorité en un plan séquence unique, il nous conte la vie d'une troupe de théâtre lors de la préparation de leur pièce. D'emblée, il saute aux yeux que la réalisation sort de l'ordinaire, et, en ce qui me concerne, je n'ai pas du tout adhéré. Les dialogues sont constamment couverts par des bruits de batterie, l'ensemble est très bavard et quelquefois confus. Puis, lorsqu'on s'est familiarisé avec les personnages, la diversité de leurs névroses relance notre intérêt. Entre le metteur en scène schizophréne avide de reconnaissance, sa fille droguée et paumée, l'acteur principal déjanté et sa partenaire découvrant son homosexualité, le directeur de théâtre terre à terre et une actrice en mal d'enfant... L'histoire se perd dans les méandres de leurs rêves et leurs aspirations. C'est surréaliste, parfois complètement dingue, quelquefois poétique... Cependant, à force d'intégrer de la folie à sa critique acerbe du show-business (clairement dénoncée), le réalisateur Alejandro Gonzalez Inarritu perd peu à peu son public le plus large pour ne garder que les spécialistes du genre. C'est dommage car le casting, Michael Keaton (Batman, Beetlejuice), Emma Stone (La couleur de sentiments, The amazing Spider-Man), Edward Norton (L'illusionniste, L'incroyable Hulk), Zach Galifianakis (Very bad trip, The dinner) et Naomi Watts (King Kong, The Impossible), tient son rang avec talent.

 

Date de sortie en France : 25 février 2015

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : Prochainement

 

Bande-annonce :

Publié dans DRAME

Commenter cet article