LA FLEUR DE L'AGE

Publié le par corsu61

LA FLEUR DE L'AGE
LA FLEUR DE L'AGE
LA FLEUR DE L'AGE

Gaspard Dassonville a 63 ans. Son style de vie en a la moitié : animateur et producteur de télévision réputé, il accumule les compagnes trentenaires et s’obstine à ignorer tout signe de vieillissement. Mais le grand âge lui tombe dessus avec fracas : Gaspard est contraint d’accueillir chez lui son père Hubert, devenu dépendant. Vieillard indomptable, Hubert vient perturber l’arrangement de son fils avec une jeunesse illusoire. Le duo se transforme en trio avec l’arrivée de Zana, aide-soignante aux références douteuses et à l’imagination débridée. Fascinés chacun à sa manière par cette femme peu conventionnelle, père et fils s’affrontent et se redécouvrent...

 

Notation : 14/20

 

Ma critiqueCe film n'est en aucun cas raté, mais il n'est pas non plus franchement réussi. En effet, les premières minutes font penser au pire, tant les clichés sont beaucoup trop présents. Le vieillard râleur et agressif qui trouve refuge chez son fils, pas franchement heureux de l'accueillir, cela a déjà été maintes fois traité... Dans ce film, il devient vite évident que la part belle a été donnée au casting, avec deux monstres du cinéma français : Jean-Pierre Marielle (Les galettes de Pont-Aven, Signes extérieurs de richesse) et Pierre Arditi (On connaît la chanson, Le mystère de la chambre jaune). Aussi, curieusement, on est étonné de les voir supplantés par la touchante Julie Ferrier (Jamais le premier soir, Bouboule), absolument parfaite dans son rôle d'aide-soignante lunaire. Dès son apparition, son personnage apporte la fraîcheur qui manquait à l'ensemble, et cela redonne alors au film toute sa saveur. Cela fait un bien fou et malgré les quelques lenteurs et facilités du scénario, l'intérêt du spectateur est relancée jusqu'au dénouement final qui aurait tout de même mérité un peu plus de profondeur.

 

Date de sortie en France : 01 mai 2013

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 04 septembre 2013

 

Bande-annonce :

Publié dans COMEDIE DRAMATIQUE

Commenter cet article