EN LIVE AVEC LES STARS !

Publié le par corsu61

Cette catégorie vous permet de découvrir les stars sous leur vrai jour, et non celui qu'elles veulent bien montrer par l'intermédiaire de leur agent, leur attaché de presse, ou leur prestation dans une émission de télévision.

Pour cela, profitant de mon expérience de plusieurs années dans le domaine de l'interview, je vous propose le récapitulatif des rencontres que j'ai pu avoir avec vos acteurs ou actrices préférés, et je vous joins les interviews correspondantes.

Tout vous est relaté, sans fard ni dissimulation, et sans aucune langue de bois. Vous allez découvrir que certaines stars sont loin de l'image que l'on veut donner d'elles, que ce soit en bien ou en mal.

N'hésitez pas à me laisser vos commentaires pour me relater vos impressions.... Alors,
bon voyage de l'autre côté du miroir...

Aujourd'hui :

FRANCOIS LEVANTAL

FRANCOIS LEVANTAL

Vendredi 22 mai 2015, Bastia. J'ai rendez-vous avec l'actrice Zoé Félix, qui, à ma connaissance, doit interpréter avec Elie Semoun la pièce de théâtre "Le placard" de Francis Veber.

Lorsqu'ils se présentent dans le hall de leur hôtel, j'aperçois également un acteur que j'adore, François Levantal, qui, à ma grande surprise, figure également dans le casting de la pièce.

Petit souci : il est 16h et les acteurs n'ont pas déjeuné. L'hôtel leur prépare donc une collation et j'attends patiemment dans le petit salon qui m'est réservé. Profitant de ce court moment de répit, je décide d'y aller au culot et de recontacter leur directeur de tournée afin de voir s'il est possible de réaliser une interview supplémentaire. Très gentiment, ce dernier pose la question au comédien qui, adorablement, accepte malgré sa fatigue.

Intervient alors un second petit souci, dû au timing ! Lorsque les deux comédiens se présentent à moi, c'est pour me demander de réaliser une interview groupée ! (Ils voudraient vite se reposer avant la représentation du soir). Je leur explique alors que cela me sera très difficile, mes entretiens étant tous individuels.

Une nouvelle fois, et contrairement à Elie Semoun qui a refusé toute interview et n'a daigné saluer personne à son arrivée en adoptant une attitude glaciale, les comédiens acceptent et, galamment, François Levantal laisse la place à Zoé Félix en attendant patiemment son tour.

Une fois l'interview de la comédienne terminée, je peux donc commencer la sienne en le remerciant chaleureusement de sa grande disponibilité...

Il est indéniable que cet acteur a ce qu'on appelle, dans le métier, "une gueule". Devenu au gré des films un des meilleurs "méchants" du cinéma français, il va se révéler au contraire un homme courtois, surprenant, doté d'une grande gentillesse et bourré d'humour. Calme et posé, il va s'entretenir avec moi en n'élevant jamais la voix... Je vous laisse juger par vous même...

Je ne vais pas tenter de dissimuler mon plaisir... Je suis fan !

(Il sourit) Cette interview commence bien !

EN LIVE AVEC LES STARS !

Je voudrais que vous nous racontiez votre parcours... Ce qui vous a donné envie de faire ce métier et comment vous en êtes arrivé là...

Je crois que je suis né acteur. Déjà tout petit, au lieu de travailler à l'école, je faisais le couillon. Je faisais des imitations et j'étais toujours dans le festif, dans la représentation. Ca a commencé en famille. Dès que je faisais rire mes frères et soeurs, et surtout mon père, pour moi, c'était gagné ! Après mon Bac de français (parce que je n'ai pas fait de terminale), je me suis inscrit aux cours de théâtre et je me suis ainsi mis en accord avec mon enfance.

Vous avez fait le cours Simon...

Tout à fait. Egalement les cours Florent, Andréas Voutsinas et Sarrazin.

Egalement celui de Jean-Louis Barrault ?

Je n'ai pas suivi ses cours mais, suite à une audition, il m'a pris et j'ai joué avec lui ! Pourtant, je suis encore jeune... (Il sourit). C'était une pièce, au théâtre du Rond-Point qui s'appelait "Les oiseaux".

Racontez nous...

La pièce partait en tournée et un des acteurs ne pouvait pas la faire. Je l'ai donc remplacé. Et cet acteur, je vous le donne en mille, c'était... Vincent Cassel. J'ai donc eu la chance de jouer avec Jean-Louis Barrault et de rencontrer Vincent lorsqu'il avait 18 ans. Il est d'ailleurs devenu un de mes meilleurs potes !

Pour le grand public, vous êtes l'éternel leader des nudistes dans "Camping". Je suppose que cela a été, pour vous, une super expérience ?

Super expérience oui, mais ça n'a pas été facile de tourner à poil devant Gérard Lanvin, Franck Dubosc et Antoine Duléry... Mais quelque part, quand ils ont regardé "mes affaires", j'en ai retiré une certaine fierté ! (Il sourit)

(Je ris)

(Il me regarde avec un air complice) Je ne m'étendrai pas sur le sujet !

Vous n'avez pas dû vous ennuyer !

Pas vraiment non !

Je vais changer de genre et vous parler d'un film grave. Vous êtes incroyable dans "L'affaire Chanal" (l'affaire des disparus de Mourmelon) où vous interprétez le rôle titre. Comment vous êtes vous préparé ?

EN LIVE AVEC LES STARS !

Tout d'abord, et pour rester modeste, je trouve qu'il y avait, entre Pierre Chanal et moi, non pas une ressemblance physique mais quelque chose qui s'en approche. J'ai donc maigri un peu, je me suis émacié, je me suis asséché et j'ai suivi un entraînement spécial. Ce n'était pas si facile que ça à jouer mais je ne m'en suis aperçu qu'après. J'ai bien étudié Chanal, ce qu'il a fait et ce qu'on lui a reproché.

Il faut savoir qu'aujourd'hui, Pierre Chanal est encore innocent aux yeux de la justice...

(Je fais la moue).. Il y a tout de même des preuves accablantes...

Oui, mais il s'est suicidé en se tranchant l'artère fémorale, juste avant de passer en procès. Ce dernier n'a donc pas eu lieu.

Le parallèle que je fais avec cela, c'est que j'ai joué des personnages assez abominables, dont celui-ci, alors que moi, à la base, je fais ce métier pour le rire ! Cela fait des années que je me retrouve à jouer des personnages extrêmement sombres... J'ai dû tuer 250 fois, je suis mort 200 fois, par empoisonnement, par balles, etc... Désormais, je tente d'entamer un virage, non pas comique, mais pour revenir à mes anciennes amours, en particulier la comédie.

C'est très surprenant ! Qu'est ce qui vous gêne dans votre image d'aujourd'hui ?

Ce n'est pas que je suis gêné mais ça fait 20 ans qu'on me fait jouer, pardonnez moi l'expression, des enculés ! Moi, à la base, je fais ce métier pour le rire. Je suis donc dans la pièce de Francis Veber, "Le placard", je bosse aussi avec Jamel Debbouze, etc... J'entame un virage. Attention ! Je ne renie pas du tout ce que j'ai fait jusqu'à présent car c'est également important de jouer les méchants. Mais je pense avoir un spectre plus large. Voilà.

En fait, ces rôles vous sont proposés car ils correspondent plus à votre physique, à votre voix et à l'aspect inquiétant que vous dégagez sur la pellicule... Et c'est amusant que vous nous déclariez que cela ne colle pas avec votre fort intérieur...

Ce n'est pas que cela ne colle pas... (Il réfléchit)... J'adore jouer les voyous mais j'ai envie d'élargir mon spectre de rôles.

EN LIVE AVEC LES STARS !

Si je fais ce métier, je pense que c'est grâce à Laurel et Hardy, à Louis de Funès ou à Harold Lloyd... Des gens qui m'ont fait marrer. Pour moi, le rire est la récompense ultime. Faire rire les gens, c'est le summum du plaisir.

Vous tournez pour la télévision et le cinéma, et vous jouez au théâtre. Quel support vous tente le plus ?

(Il réfléchit longuement). Sincèrement, je viens de faire un tour complet de mon métier. J'en suis à un peu plus de 230 représentations au théâtre, et il me semble que ce dernier est la maison mère. Sans donner de leçons, je pense que beaucoup d'acteurs seraient bien inspirés de venir faire un tour au théâtre pour "mouiller le maillot". Pour moi, le théâtre, c'est ça ! "Mouiller le maillot" !

Vous trouvez que le cinéma, c'est ronronner ?

Pas ronronner, mais c'est autre chose... Au cinéma comme au théâtre, on joue. Mais dans ce dernier, même si on est sur scène pour la 230ème fois, on est encore nu devant un public et on fonce ! Il y a quelque chose d'éphèmère, de dangereux...

Vous aimez vous mettre en danger ?

Quelque part oui. (Il réfléchit)... Enfin... Ca ne se voit pas que je suis un garçon peureux ! (Il rit). Je ne sais pas si je me mets en danger ou pas, mais il m'arrive souvent de me retrouver dans des plans où j'ai bien "les fouettes" (Il rit de plus belle).

C'est pour l'adrénaline que cela procure ?

(Il réfléchit) Je ne sais pas... Ce métier me paraît tellement magique... Je prends l'exemple du "Placard" de Francis Veber. Pour moi, c'est un gros travail. C'est 150 représentations au théâtre des Nouveautés, plus de 80 dates en tournée, et c'est être rigoureux tous les soirs, même si j'ai un problème quelconque. Il faut, comme on dit, "envoyer" tous les soirs, que ce soit Elie, Zoé ou tous les autres acteurs... Je les vois tous les soirs "envoyer du bois", et ça fait plaisir !

EN LIVE AVEC LES STARS !

Quel regard portez-vous sur l'image que le public a de vous ?

Sincèrement, je suis toujours content quand on m'aime bien, parce que je suis un garçon sympathique ! (Il rit). Ce qui me fait marrer, c'est que les gens qui ont commencé à me reconnaître n'étaient pas du tout ceux auxquels je m'attendais...

C'est à dire ?

J'ai commencé à être connu à partir du film "La Haine" de Mathieu Kassovitz. J'avais une journée de tournage le dernier jour du film, avec un personnage de timbré qui s'appelait "Astérix". Et les premières personnes qui m'ont dit : "Mais cette scène est mortelle !", c'était ce qu'on appelle les "petites kaïra" (racailles) de banlieue. Ils me regardaient en coin en se demandant où ils m'avaient vu, et soudain leur visage s'éclairait... "O putain ! Astérix !".

Ils venaient me voir en me disant : "Elle est mortelle la baffe que tu mets à Vinz !"...

Ce n'était pas du tout un truc auquel je m'attendais...

En tout cas, pour en revenir à votre question, je pense que j'ai "une gueule" et que, même si je joue souvent les méchants, j'ai l'impression que les gens m'aiment bien.

Je confirme. Malgré votre physique "taillé au couteau", on ressent derrière un côté sympathique...

(Il me coupe et se tourne vers ma photographe) Mais combien fait-elle de photos ?

Ouh là ! Elle est là pour mitrailler. Elle en fait un paquet mais ne vous inquiétez pas, on ne gardera que les meilleures... (Je souris)

(Il sourit) Ah bon, ça va alors...

Quels sont vos projets ?

J'ai tourné un programme court qui s'appelle "La petite histoire de France", produit par Jamel Debbouze, qui traite de trois périodes de l'histoire de France : Jeanne d'Arc, Louis XIV et Napoléon. Moi, je suis dans la période Louis XIV. C'est revu et corrigé par les auteurs de Jamel, donc assez marrant. On a tourné ça en septembre/octobre et je ne sais pas quand cela sera diffusé, mais si tout se passe bien, il y aura une saison 2.

J'ai également d'autres projets cinéma mais je n'en parle pas pour le moment...

C'est trop frais ?

Non, mais il faut que je passe les essais ! (Il rit).

(Je ris) A mon avis, ça va passer ! En tout cas, merci beaucoup pour votre gentillesse et votre disponibilité.

Mais je vous en prie.

EN LIVE AVEC LES STARS !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Berthereau Betty 29/05/2015 11:47

Quelle simplicité cet homme j'adore, j'ai passé un bon moment.
Merci, te lire c'est toujours aussi agréable.
A bientôt

Olivia 28/05/2015 15:54

Comme toujours, j'ai passé un excellent moment en compagnie de cet acteur. Humilité, gentillesse et disponibilité... Que demander de plus ? Vos interviews sont toujours aussi sympas et on a vraiment l'impression d'y etre ! Merci "SOS MOVIES" et merci Mr Levantal

Franck24 28/05/2015 12:46

Enorme ! J'adore cet acteur et je ne m'attendais pas à cette facette de son personnage ! Merci pour cette découverte qui ne fait que renforcer mon impression

Vénus 28/05/2015 09:56

Je connaissais cet acteur de vue, aujourd'hui je connais son nom grâce à cette interview ! Belle rencontre et questions pertinentes, je me régale toujours autant de tes interviews. Quant à Elie Semoun, sa réaction reflète malheureusement bien l'opinion que je me faisais de lui. Le site SOS Movies étant suivi par des millions de lecteurs, tant pis pour lui (ahh ces stars !!). Merci de nous avoir fait partager ce bon moment, toujours un plaisir !

Didier G. 28/05/2015 09:20

Astérix dans "la haine" !! J'ai adoré !! Super mec, totalement à l'opposé de ce qu'il dégage... Et très dispo pour son public ! Mr Semoun devrait en prendre de la graine...