L'AFFAIRE SK1

Publié le par corsu61

L'AFFAIRE SK1
L'AFFAIRE SK1
L'AFFAIRE SK1

Paris, 1991.

Franck Magne, un jeune inspecteur fait ses premiers pas à la Police Judiciaire, 36 quai des Orfèvres, Brigade Criminelle. Sa première enquête porte sur l’assassinat d’une jeune fille. Son travail l’amène à étudier des dossiers similaires qu’il est le seul à connecter ensemble. Il est vite confronté à la réalité du travail d’enquêteur : le manque de moyens, les longs horaires, la bureaucratie… Pendant 8 ans, obsédé par cette enquête, il traquera ce tueur en série auquel personne ne croit. Au fil d’une décennie, les victimes se multiplient. Les pistes se brouillent. Les meurtres sauvages se rapprochent. Franck Magne traque le monstre qui se dessine pour le stopper. Le policier de la Brigade Criminelle devient l’architecte de l’enquête la plus complexe et la plus vaste qu’ait jamais connu la police judiciaire française. Il va croiser la route de Frédérique Pons, une avocate passionnée, décidée à comprendre le destin de l’homme qui se cache derrière cet assassin sans pitié. Une plongée au cœur de 10 ans d’enquête, au milieu de policiers opiniâtres, de juges déterminés, de policiers scientifiques consciencieux, d’avocats ardents qui, tous, resteront marqués par cette affaire devenue retentissante : « l’affaire Guy Georges, le tueur de l’est parisien ».

 

Notation : 15,5/20

 

Ma critique : Difficile de relater une telle affaire en évitant de montrer de sordides détails qui pourraient raviver, chez les familles et leurs proches, de terribles heures de souffrance. Le réalisateur Frédéric Tellier y arrive cependant habilement en mettant en scène son film de manière précise, mais sans reconstitutions sanguinolentes (une seule est évoquée, et c'est la seule dans laquelle la victime échappe au tueur). Même les aveux du sérial killer, recueillis dans les bureaux de la police, sont volontairement muets lorsqu'il s'agit d'évoquer en détail le viol et la mort de la première jeune femme. Les seuls éléments clairement choquants résident donc dans les photos des victimes, prises dès la découverte des corps. Vous allez assister à l'enquête du début à la fin (procès inclus), en découvrant la progression, pas à pas, des forces de police ainsi que les luttes internes au sein de cette institution. De fausses pistes en faux espoirs, de recoupements en coups de chance, tout y est relaté et c'est diablement intéressant. L'interprétation est bonne mais le nombre important de personnages intervenants brouille un peu l'ensemble, ce qui est normal vue la complexité de cette affaire. Entre procès contemporain et enquête en flashback, revivez l'affaire "Guy Georges" pendant deux heures de bonne qualité.

 

Date de sortie en France : 07 janvier 2015

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 20 mai 2015

 

Bande-annonce :

Publié dans POLICIER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article