MUCH LOVED

Publié le par corsu61

MUCH LOVED
MUCH LOVED
MUCH LOVED

Marrakech, aujourd'hui. Noha, Randa, Soukaina et Hlima vivent d'amours tarifées. Ce sont des prostituées, des objets de désir. Vivantes et complices, dignes et émancipées, elles surmontent au quotidien la violence d’une société qui les utilise tout en les condamnant.

 

Notation : 16/20

 

Ma critique : Dérangeant et d'un indéniable réalisme, "Much loved" est, de plus, réalisé avec intelligence et pudeur. Evitant de transformer les scènes les plus dures en spectacle pervers et voyeuriste, le metteur en scène Nabil Ayouch n'hésite cependant pas à traiter tous les aspects sombres et souvent cachés d'un pays musulman (le Maroc en l'occurence) : la prostitution, l'homosexualité, le travestissement, le lesbianisme, la corruption policière, la pédophilie, la drogue, le tourisme sexuel... C'est très courageux de sa part et il fait plonger rapidement et efficacement le spectateur dans le quotidien de ces trois (puis quatre) femmes désoeuvrées auxquelles la vie n'offre guère d'autres choix. Les dialogues crus et les situations choquantes (notamment celle dans le commissariat) empêchent tout échappatoire auditif et visuel et le spectateur ne peut qu'assister impuissant à cette évocation d'existences emplies d'espoirs et de... désespoirs. Un film poignant qui montre la misère d'une certaine classe sociale, tout en n'étant pas dénué de sentiments profonds, tels que la solidarité, l'entraide ou la compassion.

 

Date de sortie en France : 16 septembre 2015

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 02 février 2016

 

Bande-annonce :

Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article