BLOOD FATHER

Publié le par corsu61

BLOOD FATHER
BLOOD FATHER
BLOOD FATHER

John Link n’a rien d’un tendre : ex-motard, ex-alcoolique, ex-taulard, il a pourtant laissé tomber ses mauvaises habitudes et vit reclus dans sa caravane, loin de toute tentation.
C’est l’appel inattendu de sa fille Lydia, 17 ans, qui va lui faire revoir ses plans de se tenir tranquille…
Celle-ci débarque chez lui après des années d’absence, poursuivie par des narcotrafiquants suite à un braquage qui a mal tourné.
Lorsque les membres du cartel viennent frapper à la porte de John, ils sont loin de se douter à qui ils ont affaire…

 

Notation : 15/20

 

Ma critique : Mel Gibson (Mad Max, Braveheart) revient, plus buriné et viril que jamais, dans ce film d'action très classique, mais cependant très efficace. Son personnage d'ex-voyou lui va à merveille et il incarne ce John Link avec beaucoup de crédibilité (Sa voix en V.O. lui donne encore plus d'envergure). L'histoire est traité "à l'ancienne" et cela fait beaucoup de bien alors que les effets numériques abondent actuellement sur les écrans. Avec "Blood father", point de tricherie informatique, mais de l'action pure et dure et des scènes quelquefois impressionnantes. C'est bourré de testostérone, cette dernière n'étant atténuée que par la présence (très agréable) de la jeune Erin Moriarty (Voisins du troisième type, The kings of summer). Les personnages sont soignés, la trame tient debout, et la photographie est tout à fait adaptée. Le dénouement est à l'image du film, efficace, et il ne pollue en rien tout ce que vous aurez vu pendant une heure et demie. Un bon vieux film d'action comme on les aime, qui évite d'en faire trop, ce qui le rend d'autant plus agréable à visionner.

 

Date de sortie en France : 31 août 2016

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : Prochainement

 

Bande-annonce :

Publié dans ACTION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Patrick Cannet 03/09/2016 21:13

Revoir Mel Gibson sera un vrai plaisir, surtout que la critique abonde dans ce sens, yeahhhhh!