LE MENSONGE

Publié le par corsu61

LE MENSONGE
LE MENSONGE
LE MENSONGE

Deux couples bourgeois, amis de longue date, Alice et Paul d’un côté, Laurence et Michel de l’autre, se retrouvent pour dîner. Mais Alice est gênée car, avoue-t-elle à Paul, elle a surpris Michel dans la rue en train d’embrasser une autre femme. Que faire ? Le dire ou pas ? Annuler le dîner ? Trop tard, les invités arrivent…

 

Notation : 15/20

 

Ma critique : Vaudeville cousu de fil blanc mais diablement efficace, "Le Mensonge" fait la part belle à son interprète principal : Pierre Arditi. Ecrite spécialement pour lui, cette pièce lui donne l'occasion de faire parler son talent en exprimant tour à tour l'indignation, la souffrance, la mauvaise foi, la roublardise, la tristesse ou la sincérité. On rit beaucoup, grâce notamment à quelques passages bien sentis, mais ses partenaires aident également à emporter la mise. En effet, Evelyne Bouix joue aussi de son talent et nous offre une bonne prestation, bien qu'il faille reconnaître qu'elle reste un peu dans l'ombre de son mari. L'histoire, quant à elle, reste classique dans le genre, mais cela suffit largement pour faire passer 1h40 de plaisir en dégustant cette "philosophie du mensonge...".

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article