REBECCA

Publié le par corsu61

REBECCA
REBECCA
REBECCA

C'est à Monte-Carlo que le richissime et séduisant veuf Maxim de Winter croise le chemin d'une jeune domestique qu'il ne tarde pas à séduire. Bientôt, ils se marient et retournent habiter dans le manoir de Manderley, demeure familiale de Winter, au sud de l'Angleterre. Très rapidement, dans cet endroit lugubre et froid, la nouvelle Mme. de Winter se confronte aux domestiques qui ne semblent guère l'apprécier. Surtout, c'est Mme. Danvers, la gouvernante, qui est la plus vindicative. Car depuis toujours, elle servait Rebecca, l'ex-femme de M. de Winter décédée un an plus tôt dans un accident. Son souvenir semble hanter le château...

 

Notation : 17/20

 

Ma critique : Oscar du meilleur film en 1948, "Rebecca" reste un des chefs d'oeuvre du maître du suspense : Alfred Hitchcock. L'histoire y est tortueuse, la véritable intrigue est, comme d'habitude, subtilement dissimulée derrière d'astucieux écrans de fumée, et l'ensemble est magnifié par des décors, des costumes, des accessoires et une photographie absolument sans défaut. L'interprétation est impeccable et toute l'ambigüité de Sir Laurence Olivier (Les hauts de Hurlevent, Marathon Man) contraste parfaitement avec l'apparente fragilité de Joan Fontaine (Soupçons, Invanhoe). Les seconds rôles ne sont pas en reste et le personnage de Mrs Danvers, interprété par Judith Anderson (Les dix commandements, La chatte sur un toit brûlant), amène l'aspect inquiétant si cher au réalisateur anglais. Seul petit bémol dû à l'évolution technique du cinéma : les passages avec écran défilant qui, désormais, apparait bien naïf. En tout cas, "Rebecca" se doit d'être visionné par les cinéphiles car la maîtrise du sujet est un pur délice.

 

Date de sortie en France : 22 mai 1947

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 02 février 2011

 

Bande-annonce

Publié dans DRAME

Commenter cet article