AU DOIGT... ET A L'OEIL !

Publié le par corsu61

AU DOIGT... ET A L'OEIL !

1968. Jean Girault réalise le troisième film de la série des "Gendarmes de St Tropez" : "Le gendarme se marie".

Mettons de côté l'efficacité du film et intéressons-nous uniquement au découpage... Lorsque Cruchot revient à la gendarmerie en croyant avoir réussi le concours pour passer au grade d'Adjudant-chef, il fait, comme d'habitude, sa petite crise d'autorité. Cette fois-ci, sa victime est son "ancien" supérieur, l'Adjudant Gerber. Dans la scène qui nous intéresse, Cruchot se fait servir un thé dans le nouveau bureau de Gerber. Dégustant son breuvage, il s'assoit. On voit alors qu'il tient sa tasse des deux mains. Sur le plan qui suit immédiatement, alors qu'il réprimande Gerber sur le fait que ce dernier veut s'asseoir, on voit que son index gauche est en l'air alors que sur l'image suivante, il est encore en train de touiller son thé. Une petite faute de raccord bien pardonnable...

 

La preuve en images 

Cruchot boit son thé et réprimande Gerber qui veut s'asseoir...

Cruchot boit son thé et réprimande Gerber qui veut s'asseoir...

On voit nettement l'index de Cruchot en l'air alors qu'il est supposé tenir sa tasse

On voit nettement l'index de Cruchot en l'air alors qu'il est supposé tenir sa tasse

Subitement, il tient de nouveau sa tasse des deux mains

Subitement, il tient de nouveau sa tasse des deux mains

A bientôt pour de nouvelles révélations...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article