DREAMLAND

Publié le par corsu61

DREAMLAND
DREAMLAND
DREAMLAND

Durant la Grande Dépression. Eugene Evans, 15 ans, a juré de sauver l'exploitation de ses parents détruite par des tempêtes de poussière en capturant une braqueuse de banques en cavale dont la tête est mise à prix.

 

Notation : 16/20

 

Ma critique : Sans être pour autant nerveux, ce film possède beaucoup de qualités qui font de lui un divertissement réussi. Tout d'abord, il faut louer une superbe photographie, ainsi que des costumes et des décors de toute beauté. Ensuite, la réalisation fluide de Miles Joris-Peyrafitte mérite d'être mise à l'honneur car elle a le mérite de ne jamais en faire trop et de restituer avec crédibilité toute la difficulté de la vie au temps de la récession américaine, sur fond de profonde blessure affective. C'est joliment fait et grâce à l'interprétation impeccable du duo Margot Robbie (Diversion, Le loup de Wall street) - Finn Cole (Peaky Blinders, Un inspecteur vous demande) le spectateur ne peut que se prendre au jeu. Les moments de tension arrivent toujours à point nommé et ce mélange d'innocence et de violence est parfaitement dosé. Le dénouement est à la hauteur de nos attentes et il clôt donc ce long métrage sans gâcher notre plaisir. Un très bon moment de cinéma.

 

Date de sortie en France : 04 mai 2020

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : Prochainement

 

Bande-annonce :

Publié dans THRILLER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Mais pas un de tous, peu importe le genre, A le pouvoir de changer sa propre nature, Vivre la vie de quelqu'un d'autre, jouer le rôle de quelqu'un d'autre.
Répondre