24 JOURS, LA VERITE SUR L'AFFAIRE ILAN HALIMI

Publié le par corsu61

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/03/06/13/18/456482.jpg

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/03/14/12/46/101764.jpg

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/13/12/10/15/11/263388.jpg

Elle est entrée dans une boutique de téléphonie sur le boulevard Voltaire. Elle a fait mine de s’intéresser aux nouveaux portables, a obtenu le numéro du vendeur et s’en est allée. Elle l’a rappelé dès le lendemain, lui a dit qu’elle voulait le revoir. Ilan ne s’est pas méfié. Il avait vingt-trois ans, la vie devant lui…
Comment pouvait-il se douter qu’en rejoignant cette jolie fille dans un café de la porte d’Orléans, il avait rendez-vous avec la mort ?
Le vendredi 20 janvier 2006, Ilan Halimi, choisi par le gang des Barbares parce qu’il était juif, est enlevé et conduit dans un  appartement de Bagneux. Il y sera séquestré et torturé pendant trois semaines avant d’être jeté dans un bois par ses bourreaux. Retrouvé gisant nu le long d’une voie de chemin de fer à Sainte-Geneviève-des-Bois, il ne survivra pas à son calvaire.
Dans ce film, Ruth Halimi revient sur ces 24 jours de cauchemar. 24 jours au cours desquels elle aura reçu, elle et son mari, Didier, plus de six cents appels, des demandes de rançon dont le montant ne cessera de changer, des insultes, des menaces, des photos de son fils supplicié…  24 jours d’angoisse de toute une famille, contrainte de garder le silence pour laisser travailler la police criminelle.
Mais le 36 Quai des Orfèvres ne sait pas à quels individus il a affaire. Personne ne mesure la haine antisémite qui habite les ravisseurs, et ne s’imagine qu’Ilan allait perdre la vie...

 

Notation : 15/20

 

Ma critique : Ce film, intelligemment réalisé par Alexandre Arcady, évite toutes les visions d'horreur qu'on pourrait craindre avec un pareil sujet. Lentement, il restitue les évènements tragiques qui ont coûté la vie au jeune Ilan, de son enlèvement à son issue fatale. Les scènes de tortures, ainsi que beaucoup de violences, ne sont pas montrées, mais juste évoquées, ce qui n'empêche nullement le spectateur de plonger dans l'horreur de l'histoire. Arcady s'attarde donc surtout sur les parents, leurs relations avec la police (qui de toute évidence n'ont pas fait les bons choix), et les contacts qu'ils ont eu avec le chef des ravisseurs : Youssouf Fofana. Ce dernier est dépeint dans toute sa violence, verbale et physique, et la bande qui l'entoure n'est que survolée. La jeune Emma, "l'appât" qui a servi à pièger Ilan, n'est que très partiellement évoquée. L'interprétation est très bonne, ce qui donne au film une puissance psychologique indéniable. Ce long métrage est donc à découvrir.

 

Date de sortie en France : 30 avril 2014

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 02 septembre 2014

 

Bande-annonce :

 

Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article