MES AMIS, MES AMOURS

Publié le





Mathias et Antoine, pères divorcés ayant la garde de leur enfant, décident de faire toit commun dans le quartier français de Londres. La vie s'organise, désordonnée, joyeuse, avec les enfants, mais aussi Sophie, la jolie fleuriste secrètement amoureuse d'Antoine, Yvonne, la patronne fantasque du "bistrot français" qui couve son petit monde d'un regard maternel, et Mac Enzie, le chef d'agence d'Antoine, obstinément amoureux d'Yvonne en dépit de leur grande différence d'age... Entre Antoine, qui a appris à verrouiller ses émotions pour ne plus avoir à souffrir de personne, et Mathias, qui se laisse très vite submerger par les siennes, le quotidien n'est pas une sinécure. Et quand Mathias rencontre Audrey, une ravissante journaliste de passage à Londres, ce bel arrangement de pères célibataires vole en éclats. Ce ne sont plus deux amis qui cohabitent, c'est un couple qui se déchire. Qui triche. Qui se réconcilie. Mais Audrey n'est pas une femme à qui l'on ment. En essayant maladroitement de protéger sa vie de couple avec Antoine, Mathias ne comprend pas que ne pas faire de choix, c'est prendre le risque de tout perdre. L'amitié de l'un, et l'amour de l'autre...

Ma critique : Un film des plus convenus qui nous donne l'impression de l'avoir déjà visionné une trentaine de fois. Le scénario est classique, le chassé-croisé amoureux vieux comme Hérode, et même si la réalisatrice Lorraine Lévy essaie de nous rendre amoureux de ce petit quartier français au coeur de Londres, elle n'y arrive jamais. L'interprétation de Vincent Lindon (La belle histoire, Ceux qui restent) est bonne, mais la façon qu'il a de parler en mâchant les mots nous empêche de tout comprendre des dialogues. Pascal Elbé (3 amis, Père et fils), Virginie Ledoyen (La plage, Un baiser s'il vous plaît) et Florence Foresti (Détrompez-vous, Si c'était lui) sont très bons, mais tout ce joli monde n'arrive pas le moins du monde à nous faire frémir ou à nous émouvoir. Quelques scènes sauvent ce film du naufrage, notamment les confrontations entre Mathias et Antoine. Cependant, il ne reste qu'une histoire des plus banales pour une réalisation qui l'est tout autant.
:
Date de sortie en France : 02 juillet 2008
:
Bande-annonce : CLIQUEZ ICI !!



 


Publié dans ROMANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Palilia 07/01/2009 18:25

Je suis d'accord avec toipour une fois que j'allais au cinéma, je ne l'avais pas trouvé terrible ce film. Gentillet quand même