ARGO

Publié le par corsu61

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/87/65/00/20273151.jpg

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/87/65/10/20280111.jpg

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/87/65/10/20199906.jpg

Le 4 novembre 1979, au summum de la révolution iranienne, des militants envahissent l’ambassade américaine de Téhéran, et prennent 52 Américains en otage. Mais au milieu du chaos, six Américains réussissent à s’échapper et à se réfugier au domicile de l’ambassadeur canadien. Sachant qu’ils seront inévitablement découverts et probablement tués, un spécialiste de "l’exfiltration" de la CIA du nom de Tony Mendez monte un plan risqué visant à les faire sortir du pays. Un plan si incroyable qu’il ne pourrait exister qu’au cinéma.

 

Ma critique : Tiré de faits réels assez incroyables, ce long métrage est une totale réussite. En effet, Ben Affleck (Pearl Harbor, The town) réalise ici son meilleur film, dans lequel il arrive à conjuguer politique, suspense et sentiments sans faire de faute grossière. C'est très bien mis en scène, bien joué, et les situations s'enchaînent crescendo afin d'instaurer ce climat oppressant qui règnait lors des véritables évènements. Des images réelles sont ça et là disséminées au cours du récit et le spectateur se trouve vite pris au piège du suspense qui va le tenir en haleine jusqu'au bout (le passage de l'aéroport n'est pas sans nous faire penser à "Midnight express"...). Les scènes de foule sont aussi réussies que les scènes de huit-clos et la réminiscence des années 70 est tout à fait remarquable. Sans jamais en faire trop ni tomber dans le pathos, Affleck réalise donc un film percutant, passionnant et intriguant, qui va plaire aux amateurs de thrillers. Quatre smileys et demis.

 

Notation : /5

 

Date de sortie en France : 07 novembre 2013

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 13 mars 2013

 

Bande-annonce :

 

Publié dans THRILLER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article