AU PAYS DU SANG ET DU MIEL (In the land of blood and honey)

Publié le par corsu61

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/44/17/19956037.jpg

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/44/17/20002433.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/86/31/63/20000874.jpg

Alors que la guerre fait rage en Bosnie, Danijel et Ajla se retrouvent dans des camps opposés malgré ce qu’ils ont vécu. Danijel est un soldat serbe et Ajla une prisonnière bosniaque retenue dans le camp qu’il surveille. Pourtant, avant le conflit, l’un et l’autre partageaient d’autres sentiments. C’était une autre vie, avant la barbarie, avant que cet affrontement ethnique violent ne prenne leur futur en otage. A nouveau face à face dans cet épouvantable contexte, leur relation devient complexe, ambiguë, incertaine. La guerre a miné leur lien.
Voici leur histoire, bouleversante, écrasée par l’effroyable poids qu’une guerre fait peser sur des gens simples qu’aucun pouvoir politique ne semble vouloir sauver.

 

Ma critique : Réalisé par Angelina Jolie, ce film laisse une impression mitigée. En effet, si la cruauté de la guerre reste le fil rouge de l'histoire, il n'en demeure pas moins que la mise en scène est inégale et le rythme inconstant. De plus, le manque d'explications concernant les dix premières minutes nous jette à la face l'absence de liens entre le temps de paix et le début du conflit. Ils dansent, une explosion survient... et l'on se retrouve projetés dans la guerre. Rien d'autre... On aurait aimé en savoir plus, ne serait-ce que pour aider les spectateurs qui ne connaissent pas l'histoire de ce génocide. Par contre, une fois la trame lancée, la succession d'atrocités n'est pas laissée de côté : viols, assassinats, brutalités en tous genres et exécutions sommaires... rien ne nous est épargné. Angelina Jolie prend juste le soin d'éviter de tomber dans le sanguinolent et l'hémoglobine à gogo. L'interprétation est bonne, mais le rythme en forme de montagnes russes fait que l'on passe continuellement de scènes tranquilles et bavardes à d'autres particulièrement atroces. Bref, ce film mérite d'être visionné, ne serait-ce que pour l'historique des évènements, mais qui laisse un étrange sentiment mi-figue, mi-raisin.

 

Notation : /5

 

Date de sortie en France : 22 février 2012

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 29 juin 2012

 

Bande-annonce :

 


Publié dans GUERRE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article