AVANT L'AUBE

Publié le par corsu61





 Frédéric, un jeune en réinsertion, travaille dans un grand hôtel à la montagne. Un client disparaît. Frédéric suspecte la famille qui l'emploie mais choisit de protéger son patron, cet homme qui le fascine. Bientôt, il est mis en danger...

Ma critique : Un homme ambigu et prêt à tout pour sauvegarder un secret de famille, un fils antipathique qui entretient des relations tendues avec lui, un jeune garçon en manque de liens familiaux, une flic à la "Columbo"... Voici jetées les bases de ce drame policier qui se déroule dans le froid glacial des montagnes de Hautes-Pyrénées. Les bases sont jetées d'entrée et l'on se dit immédiatement que l'on va assister à un numéro de Jean-Pierre Bacri (Parlez moi de la pluie, Comme une image). Ce n'est pas totalement faux, bien qu'il ne monopolise pas l'écran et qu'il soit secondé par un étonnant jeune acteur : Vincent Rottiers (Gardien de l'ordre, A l'origine). L'intrigue est simple mais développée de manière intéressante en jetant les bases d'une relation complexe entre un manipulateur et sa victime. Il est dommage que le dénouement soit peu crédible et bien que la dernière phrase prononcée par l'inspectrice ne laisse aucun doute sur ses convictions, on ne peut que regretter la manière dont tout cela se termine.
Date de sortie en France :02 mars 2011
Date de sortie en DVD : 20 juillet 2011
Notation : /5

Bande-annonce :

 



Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Palilia 28/07/2011 19:11

Ca y est Corsu j'ai fait l'avant-première de ton article de demain dans mon article car je ne pourrai pas le voir : je commence au bureau à 8H.. avant demain soir. Je commenterai donc ta nouvelle interview demain soir.

Corsu61 27/07/2011 20:49

Décidément, notre île semble te poursuivre ! mdrrrrrr

Palilia 27/07/2011 19:56

coucou Corsu !chez nous les Pyrénées sont Atlantiques comme dit le conseil général... c'est pour ça qu'il fait moins froid (glacial comme tu dis) que dans les Hautes-Pyrénées qui sont à ... quelques km de chez moi (il n'y fait pas trop froid cependant).
Cela étant, j'ai ri après coup car j'étais en pleine tornade sur un dossier ce matin : je devais rappeler un type pressé et pas aimable qui m'avait donné son portable. J'ai répété deux fois le numéro, l'ai demandé au standard et suis tombée sur un type très poli qui m'a répondu "hé non, vous n'êtes pas à tel endroit, vous êtes en Corse.... Je suis Corse madame ! avant d'éclater de rire". Alors j'ai pensé à toi et j'ai ri aussi...