BOULEVARD DU CREPUSCULE (Sunset boulevard)

Publié le

Norma Desmond, grande actrice du muet, vit recluse dans sa luxueuse villa de Berverly Hills en compagnie de Max von Meyerling, son majordome qui fut aussi son metteur en scène et mari. Joe Gillis, un scénariste sans le sou, pénètre par hasard dans la propriété et Norma lui propose de travailler au scénario du film qui marquera son retour à l'écran, Salomé. Joe accepte, s'installe chez elle, à la fois fasciné et effrayé par ses extravagances et son délire, et devient bientôt son amant. Quand son délire se transforme en paranoïa et qu'elle débarque au milieu des studios Paramount pour convaincre Cecil B. DeMille de tourner à nouveau avec elle, Gillis commence à prendre ses distances...

Ma critique : Un des classiques des grandes années d'hollywood. Billy Wilder (certains l'aiment chaud, 7 ans de réflexion) signe ici un de ses plus grands chefs d'oeuvre. Gloria Swanson (Queen Kelly) est extraordinaire en star déchue sombrant dans la folie et Erich Von Stroheim (La grande illusion) en fidèle des fidèles est sombre à souhait. Procurez vous ce bijou et dégustez le avec délectation...

Date de sortie en france : 01 avril 1951

Bande-annonce : http://video.aol.com/video-detail/boulevard-du-crepuscule-trailer/571515395



Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article