THE AIR I BREATHE

Publié le

          The Air I breathe - Brendan Fraser et Emile HirschThe Air I breathe - Forest Whitaker

Un drame basé sur un ancien proverbe chinois, qui divise la vie en quatre émotions : bonheur, plaisir, douleur et amour. Un modeste employé parie sa vie sur une course de chevaux; un gangster peut voir dans l'avenir; une star de la pop tombe dans les filets d'un parrain de la pègre; un docteur se démène pour sauver l'amour de sa vie...

Ma critique : Un film hors normes. Un casting impressionnant : Forrest Whitaker (Le dernier roi d'Ecosse, Angles d'attaque), Kevin Bacon (Death sentence, The Hollow man), Brendan Fraser (La momie, Voyage au centre de la Terre), Sarah Michelle Gellar (Buffy contre les vampires, Sexe intentions), Andy Garcia (Ocean's eleven, Les incorruptibles), Emile Hirsh (Into the wild, Speed racer), et Julie Delpy (Le loup-garou de Paris, Faussaire) nous entraînent dans un enchevêtrement de vies toutes aussi différentes les unes des autres mais ayant chacune un point commun. Le côté très sombre de l'histoire, sa violence, et l'excellente façon dont elle est traitée nous maintient aisément dans le film et, malgré un passage un peu "too much" (celui du toit entre Bacon et Gellar), on reste scotché dans notre fauteuil jusqu'à la fin. A noter le rôle de Brendan Fraser en tueur à gages glacial qui lui va comme un gant. A découvrir.

Date de sortie aux U.S.A. : 15 janvier 2008

Bande-annonce : http://fr.truveo.com/The-Air-I-Breathe-Trailer/id/112367617



Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

corsu61 19/07/2008 19:06

voilà une analyste tout à fait pertinente. En effet, la première est isolée des autres et uniquement rattachée à la fin ce qui provoque une certaine coupure avec celles du milieu (Fraser et Gellar), qui sont, elles, particulièrement réussies.

benesmg 19/07/2008 17:07

je suis tout à fait d'accord avec cette critique même si je trouve que l'on peut voir que c'est un premier film pour le réalisateur, jieho lee, par le montage et le choix de la narration : on comprend le découpage en 4 parties pour figurer les 4 émotions malheureusement, de mon point de vue, la première est un peu isolée des autres, magnifiquement bien interprétée par forest whitaker mais pas assez fluide au niveau de la transition, la quetrième partie est de même avec cependant la présence du dénouement qui la colle mieux au deux parties centrales qui sont pour moi les meilleures
brendan fraser et sarah michelle gellar sont vraiment les deux rôles clefs, toujours de mon avis, et une scène maîtresse réunissant les deux acteurs avec andy garcia est particulièrement prenante
dans l'ensemble un film à voir donc