CADAVRES A LA PELLE (Burke and Hare)

Publié le par corsu61

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/79/85/19708518.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/10/61/19698543.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/10/61/19698544.jpg

Pauvres et vivant d’arnaques, deux compères William Burke et William Hare découvrent par hasard qu’un cadavre frais peut leur rapporter beaucoup d’argent. A cette époque, Édimbourg est un haut lieu de la médecine en Europe et les chirurgiens cherchent désespérément des cadavres humains pour pratiquer leurs dissections et faire ainsi avancer leur science. La demande en produits frais ne manque pas ! Elle augmente. Appâtés par l’argent et désireux avant tout d’assouvir les envies matérielles de leur bien aimées, Burke et Hare ne vont pas tarder à orchestrer des "accidents" pour obtenir toujours plus de cadavres frais pour la Science...

 

Ma critique : Bien que bénéficiant d'un joli casting : Simon Pegg (Paul, Shaun of the dead), Andy Serkis (Bienvenue au cottage, Coeur d'encre), Isla Fisher (Confession d'une accro du shopping, Un jour peut-être), Tim Curry (Legend, Ça), Tom Wilkinson (L'exorcisme d'Emily Rose, La conspiration) et d'un réalisateur de talent : John Landis (Le loup-garou de Londres, Les blues brothers), il faut bien reconnaître que "Cadavres à la pelle" n'est pas à la hauteur de nos espérances. Hésitant constamment entre la parfaite ambiance loufoque et la comédie simpliste, Landis semble n'avoir pas su trancher. On se retrouve donc constamment confronté à deux rythmes différents, ce qui ne nous permet aucunement de nous impliquer dans l'histoire. On a l'impression d'être sur des montagnes russes et cela finit par lasser. Si quelques scènes sont réussies, on en dénombre certaines autres totalement ratées (notamment la poursuite après le tonneau). Certes, l'humour à la "british" est un genre bien spécifique, mais de là à faire dans la série B, il y a un fossé qu'il ne faut pas franchir. Même le charme mutin d'Isla Fisher ne parvient pas à maintenir notre attention et ce n'est certainement pas le final qui va sauver le tout. En effet, changeant de nouveau radicalement de genre, Landis transforme son film en drame, ce qui pourra paraître définitivement déroutant. "Cadavres à la pelle" est donc un divertissement hésitant, qui, même s'il bénéficie de jolis décors et de costumes chatoyants, n'en demeure pas moins un spectacle bien en dessous de sa valeur supposée...

 

Date de sortie en France :  31 août 2011

Date de sortie en DVD : Prochainement

 

Notation : /5

 

Bande-annonce :

 

Publié dans COMEDIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

locutus57 15/02/2012 18:12

Même pour Simon Pegg, je sais pas si j'aurais le courage de mater ce film.