CONTREBANDE (Contraband)

Publié le par corsu61

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/89/06/09/20022472.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/08/61/19841973.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/08/61/20049983.jpg

Chris Farraday a tiré un trait sur son passé criminel et s’est construit une vie paisible avec sa femme Kate et leurs deux fils, jusqu’au jour où son jeune et naïf beau-frère Andy manque à ses engagements dans une opération de trafic de drogues montée par l’inquiétant petit caïd local Tim Briggs. Pour aider Andy à s’acquitter de sa dette, Chris est forcé de reprendre du service et se tourne vers ce qu’il connaît le mieux : la contrebande.
Avec l’aide de son meilleur ami Sebastian, Chris s’assure la coopération de quelques relations éprouvées, dont son ami d’enfance Danny Rayner, et élabore un coup qui devra lui assurer des millions en faux billets, contre un simple aller-retour au Panama, ce sous l’oeil suspicieux du Capitaine Camp que des antécédents houleux avec le père de Chris rendent d’autant plus méfiant.
L’opération s’avère vite être une impasse. Chris n’a plus que quelques heures pour mettre la main sur le butin. Il va devoir faire appel à des talents auxquels il avait renoncé depuis longtemps et naviguer entre la pègre locale, la police et les douanes, avant que sa femme et leurs fils ne servent de dédommagement à Briggs...

 

Notation : 12/20

 

Ma critique : Du vu, revu... Malgré son joli casting, ce polar ne possède aucune nouveauté. Le scénario est cousu de fil blanc et, avec les gros indices que lâche le réalisateur Baltasar Kormakur, il est impossible pour le spectateur de ne pas deviner les futurs rebondissements. Tout est donc archi-prévisible et, ce qui n'arrange rien, les invraisemblances s'enchaînent tout au long de la deuxième partie du film. Ce qui sauve l'ensemble ? L'action. Il y en a beaucoup et malgré le peu de cohérence de certaines scènes, on se laisse prendre au jeu de la réalisation musclée et nerveuse. Mark Whalberg (Max Payne, Fighter) fait le boulot et Kate Beckinsale (Underworld, Van Helsing) apporte sa touche de séduction. Mais cela ne suffit pas et l'on traverse la projection sans ennui, mais sans émotion non plus. Un film dont vous pouvez attendre la diffusion à la télé.

 

Date de sortie en France : 16 mai 2012

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 25 septembre 2012

 

Bande-annonce :

Publié dans POLICIER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article