COUPS DE FEU DANS LA SIERRA (Ride the hight country)

Publié le par corsu61

http://fr.web.img5.acsta.net/medias/nmedia/18/35/80/44/18748677.jpg

http://image.toutlecine.com/photos/c/o/u/coups-de-feu-dans-la-sie-ii04-g.jpg

http://planetaua.net/uploads/posts/2011-12/1324386812_67e6e735754a.png

Steve Judd, un shérif à la retraite, doit aller chercher l'or d'une communauté de chercheurs et le ramener à la banque qui l'emploie. Il se fait accompagner par son vieil ami Gil Westrum et son jeune protégé Heck. Ceux-ci n'ont accepté le travail que pour s'emparer de l'or. En route, ils sont les hôtes d'un paysan quaker dont la fille Elsa, malgré le refus de son père, se joint à eux pour aller épouser son fiancé Billy au camp de mineurs...

 

Notation : 15/20

 

Ma critique : Western crépusculaire réalisé par le grand Sam Peckinpah, "Coups de feu dans la Sierra" est un hymne à la disparition d'une époque et le début d'une nouvelle ère. S'appuyant sur les personnages de Steve et Gil, deux vieux de la vieille de l'Ouest américain, il nous conte une aventure intéressante, ponctuée de scènes d'action certes un peu surranées, mais qui fleurent bon le western d'antan. L'indéniable présence des deux visages burinés de Joel McCréa (Buffalo Bill, La fille du désert) et Randolph Scott (Comanche station, l'homme de l'Arizona) donnent du cachet à leur personnages et la qualité des seconds rôles, dont Warren Oates (Major Dundee, La horde sauvage) ou James Drury (Le virginien), fait le reste. Les couleurs flamboyantes du cinémascope amplifient la beauté des paysages naturels et la musique originale est tout à fait adaptée. Le dénouement est certes un peu théâtral, mais il clot ce long métrage en restant dans l'esprit "crépusculaire". Petite info supplémentaire : ce fut le dernier rôle de Randolph Scott qui mit fin à sa carrière après ce film.

 

Date de sortie en France : 20 juin 1962

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 06 septembre 2006

 

Bande-annonce :

 


Publié dans WESTERN

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article