COWBOYS & ENVAHISSEURS (Cowboys and Aliens)

Publié le par corsu61

http://1.bp.blogspot.com/-Xexi_W9lUOM/TmOdeKQ3DJI/AAAAAAAAE4U/fqltE9iVk-M/s1600/cowboys_et_envahisseurs750_.jpg

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/08/22/044b3ad4-ccde-11e0-a656-8438fd21a6f3.jpg

http://static.cotecine.fr/tb/Photos/312x0/COWBOYS%20&%20ENVAHISSEURS%20PHOTO5.JPG

Arizona, 1873. Un homme qui a perdu tout souvenir de son passé se retrouve à Absolution, petite ville austère perdue en plein désert. Le seul indice relatif à son histoire est un mystérieux bracelet qui enserre son poignet. Alors que la ville est sous l’emprise du terrible colonel Dolarhyde, les habitants d’Absolution vont être confrontés à une menace bien plus inquiétante, venue d’ailleurs..

 

Ma critique : Une grosse déception. J'attendais ce film avec impatience, étant donné que j'avais adoré la bande-annonce. Or, il se trouve que ce film cumule des erreurs de débutants. Tout d'abord, "Cowboys & Envahisseurs" a le tort de faire la part belle au western pur pendant une très grande partie du film. Or, les spectateurs attendent une histoire de science-fiction avec des monstres venus d'ailleurs, mais ils ne les découvriront que tard dans le film. Ensuite, le réalisateur Jon Favreau, sans doute habitué à l'atmosphère des Marvel, mêle sans vergogne tous les poncifs du bon western d'antan (le shérif, les bandits, les indiens, la traditionnelle présence féminine et le petit garçon), tous unis contre les méchants aliens, et ça finit par devenir gnangnan. Pour finir, certains dialogues sont d'une mièvrerie à faire peur... Heureusement que les effets spéciaux sauvent la mise, et que la dernière demie-heure mise tout sur l'action... Côté interprétation, si Daniel Craig (Casino royale, Les insurgés) fait le boulot avec son regard bleu/acier, Harrison Ford (Indiana Jones et le temple maudit, Witness) se contente d'avoir l'air méchant et de serrer les machoires pendant pratiquement toute son interprétation. Le scénario, quant à lui, est mince comme une feuille de papier et il ne faut pas trop chercher la petite bête ni se poser trop de question. En résumé, contentez-vous de profiter du spectacle qui vous est offert, car il est assez agréable visuellement, mais c'est bien tout. Deux smileys et demis.

 

Date de sortie en France : 24 août 2011

Date de sortie en DVD :18 janvier 2012

 

Notation : /5

 

Bande-annonce :

 

Publié dans SCIENCE-FICTION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article