LE DECAPITE VIVANT (The thing that couldn't die)

Publié le par corsu61





Jessica Burns, une jeune femme douée de pouvoirs psychiques, découvre une caisse enfouie depuis des siècles dans le ranch de sa tante. Persuadés qu'il s'agit d'un trésor, les amis de cette dernière décident de faire appel à un expert. Avant son arrivée, deux employés avides ouvrent la caisse et découvrent la tête, encore vivante, de Gideon Drew, un adorateur du diable qui a sévi au XVIe siècle, avant d'être décapité par sir Francis Drake...

Notation
: 11/20
Ma critique : Sorti en 1958, "Le décapité vivant" fait partie d'une lignée de films de série B destinés à effrayer les spectateurs friands de fantastique. Pour nous, habitués à désormais de grosses productions bourrées d'effets spéciaux, ce film n'est que délicieusement naïf, avec des trucages simplistes et une interprétation kitsch à souhait de l'actrice féminine Carolyn Kearney. Le tout est gentillet, avec une musique insistante comme on savait le faire si bien à l'époque. Le jeu des acteurs est digne des années 50, avec coiffure toujours parfaite et vêtements très "comme il faut". Le dénouement est à la limite du risible, mais pas ridicule... simplement désuet. Ce long métrage n'est destiné qu'aux nostalgiques de cette époque. A noter que le "monstre" est interprété par Robin Hugues, aperçu dans un épisode de la série "Zorro": "L'ombre d'un doute", dans lequel il interprétait le personnage d'Esteban Rojas.

Date de sortie aux U.S.A. : 18 novembre 1959

Bande-annonce

 

Publié dans HORREUR

Commenter cet article