DEFENDOR

Publié le

DEFENDOR
DEFENDOR
DEFENDOR
En conflit avec la réalité, Arthur Poppington adopte la personnalité d'un superhéros connu sous le nom de Defendor et, la nuit, arpente les rues à la recherche de son ennemi : le Captain Industry, un trafiquant de drogue et vendeur d'armes notoire qu'il rend, par erreur, responsable de la mort de sa mère. Lors de sa quête, il fait la rencontre d'une jeune prostituée du nom de Kat, qui le prend en sympathie. Alors qu'il se croit à l'épreuve des balles, Arthur va alors entrer en guerre contre l'injustice...
 
Notation : 14/20

Ma critique : Une formidable interprétation de Woody Harrelson (Larry Flynt, Bienvenue à Zombieland) ! Grâce à lui, ce film mineur prend une dimension nouvelle. En effet, la première demi-heure est assez lente et monotone, et l'on a l'impression que le réalisateur Peter Stebbings ne sait pas sur quel pied danser, car il provoque involontairement une confusion dans les genres... Comédie ? Drame ?... C'est bavard, les scènes se succèdent sans véritable fil d'ariane, et ce n'est qu'au moment de la rencontre avec Kat, interprété par Kat Dennings (non, ce n'est pas Marion Cottillard...) que les choses commencent à prendre une véritable tournure. Cependant, le tout peine à décoller, jusqu'aux dernières 30 minutes qui donnent au film la dimension que l'on attendait. Certains passages font sourire, d'autres sont sombres et tristes, et l'on se prend à être touchés par ce personnage lunaire, gentil attardé honnête, droit, qui s'est donné comme leitmotiv la lutte contre le mal. Le dénouement touchera la majorité d'entre vous, et ce film aux accents poétiques trouvera son public...

Date de sortie aux Etats-Unis : 19 février 2010
Date de sortie en DVD : 13 avril 2010

Bande-annonce

 

Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Corsu61 29/06/2010 00:15

Il est vrai qu'il y a un peu de "Mister Chance" (avec peter sellers) dans le personnage d'Arthur...

SLCL 28/06/2010 21:29

Pas tout à fait...Pour moi c'est un film puissant qui sous des auspices de simplicité annoncée cache une autre réalité. Celle de la population "profonde", du téléphone arabe, de ce que les gens font de l'histoire et comment ils la transforment pour leur permettre d'exister.

Je ne dirais pas qu'il est attardé car il n'est pas déficient, il est juste ce que la société, sa mère et la vie ont fait de lui. Un être qui ressent mais qui ne comprend pas tout, une personne qui voit avec son coeur et qui contrairement à d'autres avait quelque chose a accomplir, car c'est bien connu les chevaliers étaient bien souvent des personnes illuminées que nous traiterions maintenant d'attardés dans un monde ou l'individualité prime.

Buy Dissertation 04/05/2010 12:39

Buy DissertationGood post. I really happy to see this blog. Nice job