LE DERNIER DES TEMPLIERS (Season of the witch)

Publié le par corsu61





Après des années de croisade en Terre sainte, le templier Behmen et son fidèle compagnon, Felson, reviennent en Europe, désabusés. Alors qu'ils aspirent à une vie paisible, ils découvrent leur pays ravagé par la peste noire et se retrouvent appréhendés par les hommes du Cardinal.
Accusés d'avoir déserté, ils risquent la prison. Ils n'ont pas d'autre choix que d'accepter une étrange mission. Ils doivent escorter une mystérieuse jeune femme, désignée comme une sorcière responsable de l'épidémie, jusqu'à un lointain monastère où elle sera jugée et où sera pratiqué un ancestral rituel purificateur...
À travers des terres hostiles et dévastées par la maladie, dans des contrées sauvages, Behmen, Felson et quelques autres, se lancent dans le plus dangereux et le plus fascinant de tous les périples. Alors qu'aux yeux de Behmen, la jeune femme apparaît de plus en plus comme un bouc émissaire, d'étranges phénomènes se produisent. Tous ne vont pas tarder à découvrir les effroyables forces qui les attendent...

Ma critique : "Le dernier des templiers" mélange avec succès les genres historiques et fantastiques. Mené sur un rythme assez élevé, il propose aux spectateurs un spectacle mouvementé dans une farandole d'effets spéciaux et d'ambiance morbide. Les décors, ainsi que la photographie, sont superbes, et la restitution de l'époque moyenâgeuse au temps de la peste noire nous projette dans une atmosphère lugubre. Les situations s'enchaînent crescendo, surtout à partir du début du voyage qui doit mener l'escorte et la sorcière jusqu'au lieu du désenvoûtement, et certaines sont même jouissives (l'affrontement avec les loups). Côté interprétation, Nicolas Cage (Hell driver, L'apprenti sorcier) et Ron Perlman (Hellboy, Mutants chronicles) font le boulot avec une crédibilité assurée. "Le dernier des templiers" ne possède donc que des points positifs me direz-vous ? Et bien non. Certains effets numériques sont trop visibles, et quelques passages sont ou invraisemblables, ou "too much". Pour exemple : Nicolas Cage est capable de dévier des carreaux d'arbalète avec son épée ! Trop fort !... Par contre, l'affrontement final avec la "créature" tient toutes ses promesses. En résumé, ce film est idéal pour passer un moment sympathique et nerveux, à condition de n'être pas trop regardant...

Date de sortie en France : 12 janvier 2011

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 12 mai 2011

Notation : /5

Bande-annonce :
 

 



Publié dans AVENTURES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bond123 19/05/2011 09:29

Un divertissement assez simple mais Dominic Sena ne nous à guère habituer à autre chose. reste un film sans prétention qui ne marquera probablement pas les mémoires mais on passe un bon moments. 2 étoiles.