LES DISPARUS DE SAINT-AGIL

Publié le





Peu de temps avant la première guerre mondiale, dans un collège de la petite ville de Meaux. Mathieu Sorgues, André Baume et Philippe Macroy sont pensionnaires au collège de Saint-Agil. Ils ont fondé depuis trois ans une société secrète, les Chiche-Capon, qui a pour siège la classe de science et pour unique témoin le squelette Martin. Les Chiche-Capon ont un rêve: s'enfuir un jour aux Etats-Unis pour y vivre une vie d'aventuriers.
Et voilà qu'un jour Mathieu Sorgues disparaît. A-t-il réalisé leur rêve ? C'est ce qu'il paraîtrait lorsque Philippe Macroy reçoit une carte postale de Chicago. Mais André se montre sceptique: pourquoi Mathieu est-il parti seul, sans même prévenir ses amis ? Et pourquoi la carte ne lui est-elle pas également adressée ? D'autres anomalies encore semblent lui donner raison. Mais alors, où est passé Mathieu ? Philippe ne peut plus rester les bras croisés lorsque André disparaît à son tour, et il décide de mener sa propre enquête...

Ma critique : Un des grands classiques du cinéma français. Réalisé par Christian-Jaque, ce thriller des années 30 a certes vieilli, mais il garde tout son cachet. L'ambiance noire et glauque des pensions pour garçons de l'époque est parfaitement restituée, et le mystère qui entoure les disparitions rend cette intrigue passionnante. La distribution comportant Erich Von Stroheim (La grande illusion, Boulevard du crépuscule), Michel Simon (La beauté du diable, La poison) et Robert Le Vigan (La charrette fantôme, L'assassinat du père Noël) est excellente, et l'interprétation des jeunes garçons tout à fait correcte pour l'époque. Tout l'intérêt réside dans cette atmosphère glaciale qui règne dans les dortoirs et dans les couloirs de cet établissement dans lequel on en vient à soupçonner tout le monde. Evidemment, ce long métrage est loin d'être resté aussi terrifiant qu'à l'époque, mais il demeure un grand souvenir pour les anciens, et peut même encore donner quelques angoisses aux plus jeunes.
:
Date de sortie en France : 26 avril 1938
:
Date de sortie en DVD : 15 novembre 2006
:
Pour visionner un extrait : CLIQUEZ ICI !!!


Publié dans THRILLER

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Best Dissertation 14/06/2010 08:34

Best DissertationAwesome tips. I’ll be passing this post on for sure

corsu61 17/03/2009 08:55

comme quoi le cinéma mène à tout ! LOL..

Palilia 17/03/2009 06:51

excuse-moic'est SALUT MARTIN ! et non pas OSCAR. Je viens juste de m'en souvenir, et c'est bien Mouloudji qui jouait l'un des enfants. OSCAR était le nom d'un procédé mnémotechnique employé en terminale par notre prof de SVT pour nous faire souvenir de la face "Oh, Oscar, Ma Petite Théière M'a Fait à Grand Peine Deux Grogs". Je ne me souviens plus de ce que ça veut dire à part qu'il fallait se souvenir du Petit hypoglosse et du Grand hypoglosse mais ça remonte à plus de 30 ans !

Palilia 16/03/2009 18:13

salut OSCAR !mais attends : MOULOUDJI jouait dans ce film mais je ne sais pas si c'est la même version. j'adore ce film !