EN LIVE AVEC LES STARS !

Publié le par corsu61

Cette catégorie vous permet de découvrir les stars sous leur vrai jour, et non celui qu'elles veulent bien montrer par l'intermédiaire de leur agent, leur attaché de presse, ou leur prestation dans une émission de télévision.

Pour cela, profitant de mon expérience de plusieurs années dans le domaine de l'interview, je vous propose le récapitulatif des rencontres que j'ai pu avoir avec vos acteurs ou actrices préférées, et je vous joins les interviews correspondantes.

Tout vous est relaté, sans fard ni dissimulation, et sans aucune langue de bois. Vous allez découvrir que certaines stars sont loin de l'image que l'on veut donner d'elles, que ce soit en bien ou en mal.

N'hésitez pas à me laisser vos coms pour me relater vos impressions.... Alors, bon voyage de l'autre côté du miroir...

 

AUJOURD'HUI

EN LIVE AVEC LES STARS !

Samedi 18 août 2012. L'avant-première mondiale du dernier film de l'acteur, "SUPERSTAR" du réalisateur Xavier Giannoli, est présenté à la Cinémathèque de Corse de Porto-Vecchio.

Après avoir pris rendez-vous auprès de cette dernière, je dois être présent à 19h pour une rencontre avec l'acteur.
Mais c'est sans compter sur les aléas du trajet routier. En effet, un accident de la circulation bloque la seule voie d'accès à la ville de Porto-Vecchio. Nous nous retrouvons donc totalement bloqués, ma photographe et moi-même, pendant plus de trois heures sous un soleil étouffant...
Lorsque nous arrivons enfin à destination, il est 20h30 ! Malgré la projection du film qui doit débuter à 21h, l'acteur accepte de me recevoir dans le bureau du Maire pour une interview express. Mais, comme il me dit lui-même : "On se dépêche car le film débute à 21h et en plus, je suis en mode cocktail !"...
Pendant la soirée, cela ne l'empêchera pas de se montrer très disponible pour son public et de répondre par l'affirmative à toutes les demandes de photos des fans...
 
 (Souriant) Allez-y, je vous écoute...
Vous êtes un acteur étiqueté "populaire". Sachant comme ce terme peut être galvaudé, cela vous gêne-t-il ?
Pas du tout ! Au contraire, être "populaire" c'est une grande qualité chez un artiste. Ça veut dire que la famille entière vous connaît, les parents, les grands-parents, les enfants... Et puis mes prédécesseurs dits "Populaires" ont laissé des traces. Cela veut donc dire qu'il y a quelque chose d'assez grand dans le terme. Pour moi, ce n'est aucunement péjoratif, bien au contraire !
Mais attention ! Je ne l'ai pas cherché non plus ! J'ai envie de dire : c'est arrivé malgré moi.
3.JPG
C'est à dire ?
On ne cherche pas à être populaire. C'est comme ça. Moi, ce que je voulais, c'était travailler, faire mon métier.
J'ai lu dans une interview que vous vouliez être vu...
(Il sourit)... Oui. Quand j'étais petit, j'étais fasciné par les acteurs. Quand je les voyais au festival de Cannes, ou ailleurs, j'étais impressionné par tout ce monde de paillettes. Mais au départ, on cherche d'abord à travailler. Quant à la popularité, c'est encore autre chose.
On ne sait pas grand chose de votre enfance... Comment était le petit Kaddour ?
(Il rit)... Ah.... Le petit Kaddour était un enfant... turbulent, mais très gentil. A l'école, on m'appelait "le cancre sympathique". Et oui... je n'étais pas très doué. J'ai très vite lâché les études pour me tourner vers la musique et le théâtre. Ça ne va pas toujours très bien ensemble... C'est-à-dire que quand on veut faire ce métier, on est pressé de le faire, alors les études paraissent longues !
Attention ! Je n'étais pas un enfant difficile ! Demandez à mes parents... Mais j'aimais plutôt rigoler. Dans les fêtes de famille, c'est toujours moi qui racontait les bêtises à la fin du repas...
C'est toujours le cas ?
(Il hésite)... Oui, quand on arrive à se retrouver tous en famille ! Et c'est de plus en plus difficile parce qu'on est tous un peu dispersés. Mais quand nous sommes rassemblés, c'est toujours le cas, bien sûr.
1.JPG
Votre rencontre avec votre compère Olivier Baroux s'est faite sur une radio : Ouï FM...
Tout à fait
Malgré le grand succès de votre collaboration, il faut bien reconnaître qu'individuellement, vous avez atteint un degré de notoriété bien plus important. Cela a-t-il nuit à votre relation ?
Pas du tout ! Nous sommes amis et nous venons même de réaliser ensemble la suite de "Pamela Rose", qui était notre premier film.
On s'est retrouvé à travailler tous les deux, main dans la main, sur ce film qui sortira le 5 décembre prochain, et qui s'appellera "Mais qui a retué Pamela Rose ?". C'est notre bébé à tous les deux. Vous savez, avec Olivier, c'est une histoire de couple. Ce qui m'est arrivé, la notoriété etc..., il l'a bien vécu et je pense qu'il en était plutôt fier.
Il n'y a donc aucun problème entre nous, bien au contraire !
Puisque nous sommes à parler de votre duo, je voudrais revenir sur un sketch qui est devenu mythique : "La partouze"...
Ah ! (Il rit)... C'est un sketch que nous avions écrit pour une émission qui s'appelait "Samedi soir en direct" dont l'invitée était ce soir là Valérie Lemercier. C'était vraiment écrit, sorti de l'imagination d'auteurs. C'est vrai que le fait que ce soit en direct a favorisé les choses. Un exemple : Valérie ne connaissait pas la tenue que j'allais avoir en revenant de chercher les petits fours... C'est pour cela qu'elle est morte de rire quand je réapparais.
(Soudain, l'acteur Fred Testot vient saluer Kad et ce dernier lui demande de se joindre à nous)
4.JPG
Viens Fred ! Vous voyez, le SAV s'arrête, mais Fred continue ! (Ils rient ensemble). Comme quoi on peut être des collègues et aussi des amis !
(Fred Testot) : Je vais écouter ton interview en direct, alors fais attention ! (Ils rient)
Et le fameux Kamoulox ? Comment est-ce arrivé ?
Ah là là... C'est arrivé comme beaucoup de sketchs que nous avons fait avec Olivier. C'est lui qui est arrivé avec l'idée.
Parce qu'il faut absolument que vous sachiez que c'est lui qui est la tête du duo ! C'est lui qui avait les idées, et moi je les transformaient. C'était alors un véritable ping-pong entre nous deux. Mais je tiens absolument à lui rendre hommage, car la plupart des grandes idées, c'était lui qui les avaient. Peut-être aussi était-il inspiré par ce que je lui envoyais à ce moment là...
En ce qui concerne le Kamoulox, c'est arrivé parce qu'on a dû tomber un jour sur une diffusion de "Motus", puis sur "Des chiffres et des lettres", et on s'est dit : "On va créer un jeu dont seuls les participants comprendraient les règles". Alors, pour le spectateur lambda, c'est incompréhensible, mais tout cela est très écrit. Il n'y a aucune improvisation et c'est vraiment très précis. C'est ce qui rend finalement le jeu aussi efficace car ça va très vite. D'ailleurs, dans "Qui a retué Pamela Rose ?", on y fait allusion...
Changeons totalement de sujet. Je voudrais que vous nous parliez de votre expérience lorsque vous avez lu un extrait du préambule de la déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen, pendant le défilé du 14 juillet 2008...
Ah... Ce n'était pas moi, c'était mon frère jumeau, Brad Mérad ! (Nous rions)
5.JPG
Vous aviez l'air assez tendu...
Ce n'est pas que j'étais tendu... La veille, j'avais répété toute la nuit. Ce qu'il faut savoir, c'est que le 14 juillet est un spectacle qui est répété la nuit du 13.
Je sais, je suis un ancien militaire...
Et bien monsieur l'ancien militaire, il se trouve que les militaires voyaient d'un mauvais oeil qu'un civil fasse partie du défilé. Je vous jure que c'est vrai ! Ce qui fait que j'ai eu une pression terrible de leur part parce qu'ils me disaient : "attention ! la patrouille de France va arriver au dessus de vous à 11h24. C'est le moment où vous devez terminer !". Ils m'ont mis une pression !! (Il s'enflamme) Ah, mais je vais vous raconter, ce n'est pas un problème ! Je connais les militaires. Mon oncle est militaire. Ils peuvent vous mettre une pression terrible. Et le Général, je ne sais plus comment il s'appelait, m'avait mis une telle pression que j'en étais tremblant.
Alors, j'étais tendu, non pas parce que l'évènement était important, mais parce que je savais qu'à partir du moment où je finissais ma dernière phrase, la patrouille de France (qui avait déjà décollé), devait passer au dessus de moi et annoncer le début du défilé ! Non, mais vous vous rendez compte ?
Quand tout a été fini, le Général est venu me voir et m'a simplement dit "Bravo ! Alors, vous aviez la pression hein ?" (Il sourit)... Comme un militaire quoi !
Par contre, après ma prestation, j'étais leur ami parce que j'avais assuré.
6.JPG
Une dernière petite question : Quel rapport avez-vous avec l'argent ? On sait que vous en gagnez beaucoup...
Quel rapport j'ai avec l'argent ?
Ça vous gêne d'en parler ?
(Il réfléchit) Non. Vous savez, je suis d'une famille de 4 enfants. Les 3 autres n'ont pas les mêmes revenus que moi. Mon premier frère a un restaurant, ma soeur travaille dans le tourisme, et mon dernier frère est assureur. Ce qui fait que je suis très conscient des réalités de la vie.
Moi, je suis acteur de cinéma avec beaucoup de films à mon actif. Il ne faut pas nier l'évidence, il y a une différence entre nous. Mais je suis à l'aise avec ça et cela ne me pose aucun problème. Mon frère est en vacances avec moi et on en discute sans aucun tabou. Tout le monde sait ce que gagne un acteur... Ceci dit, je n'ai pas envie de parler d'argent non plus... Mais, je n'ai aucun problème avec ça !... Mais je n'ai pas envie d'en parler ! (Il me jette un regard complice).
Vous savez, on est dans un monde où il y a de l'argent. Le gâteau est partagé et nous, on a une part du gâteau. Et je peux vous dire que ce dernier est grand ! (Il rit).
Je dois y aller maintenant. Voilà Monsieur. Ça fera 70 euros ! (Nous rions ensemble)...
Merci beaucoup de m'avoir reçu.
Mais je vous en prie.
7
 
Reportage photo réalisé par Candice Obron-Vattaire
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Palilia 20/08/2012 21:02

excuse-moi Corsu, j'ai laissé l'en-tête Nicole la fâchée que j'avais prise hier pour ton énigme et mon commentaire est parti avec mais je ne suis pas du tout fâché, c'était pour rire

Nicole la fâchée 20/08/2012 21:01

moi je sais pourquoi il était en retard ce pauvre Corsu, il me l'a dit et c'est incroyable qu'il ait réussi malgré tout à rester frais et dispo. Elle est marrante cette interview et tu as des
tennis très top pour un ancien militaire (mais je savais que tu l'étais)

corsu61 20/08/2012 15:31

la critique de "Superstar" va paraitre demain matin, mais ne t'attend pas à des merveilles titine...

Titine 20/08/2012 10:44

Pour un ancien militaire arriver avec 1h30 de retard c'est pas terrible !!! (hi ! hi ! hi! j'plaisante) !
Il a l'air sympa Kaddour !! On sent surtout que le mec n'est pas là par hasard et qu'il a certainement beaucoup travaillé avec son copain Olivier ! As-tu vu également son film "Superstar" en
avant-première ? Si oui peux-tu nous en dire quelques mots ?
Merci pour cet interview qui fut peut-être courte mais assez complète tout de même !
Au fait ! Quand vas-tu interviewer "qui tu sais" pour rendre le sourire à "Nicole la fâchée" ? Ceci dit, en ce moment ce doit être un peu difficile car il n'a peut-être pas trop le moral...
Bises,

23H76 20/08/2012 10:42

Interview sympa, malgré le retard. Bon enfant, agréable. Surprise aussi que kad n'est pas la grosse tête et qu'il ai répondu en toute simplicité.