GARDEN STATE

Publié le par corsu61

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/20/90/18411673.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/20/90/18858954.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/35/20/90/18858961.jpg

Acteur de télévision, Andrew " Large " Largeman est obligé de retourner dans son New Jersey natal pour l'enterrement de sa mère. Soudain, il se retrouve sans les antidépresseurs et les 3000 kilomètres qui le protégeaient de son histoire...
Après neuf ans d'absence, Large revoit son père, un vieil homme dominateur, mais aussi tous ceux avec qui il a grandi. Ils sont aujourd'hui fossoyeur, employé de fast-food ou magouilleur professionnel...
Sa rencontre avec la jolie Sam va le bouleverser encore un peu plus. Elle est son exacte contraire, vivante et audacieuse.
Entre passé et futur, entre douleur et joie, Large va découvrir qu'il est peut-être temps de commencer à vivre...

 

Ma critique : Quatre étoiles sur Allociné : on croit rêver... "Garden state" est un film empoulé, lent et désespérement ennuyeux. C'est mou comme un chamallow, aussi touchant qu'un poteau téléphonique dans l'arrière-pays creusois... On croirait assister à un film encensé au festival de Cannes. On s'ennuie donc ferme tout en découvrant l'introspection de ce jeune homme, revenu dans sa ville natale après avoir été l'artisan d'un évènement tragique. Il va s'en sortir grâce à une jeune femme apparemment insouciante mais aussi fragile que lui. A grands coups de dialogues insipides et de scènettes sans lien aucun, on se ballade donc dans cette histoire en se demandant bien quand ça va démarrer. Et l'on arrive à la fin (heureusement) en s'apercevant d'une triste réalité de l'existence : "Je viens de perdre 1h45 de ma vie". Même les personnages secondaires n'ont ni queue ni tête. FA se demander si le scénariste ne souffre pas des mêmes maux que ses protagonistes. Seul point positif de ce naufrage audiovisuel : la bande originale qui est très agréable. Bref, évitez ce film, sauf si vous êtes en manque cruel de sieste...

 

Notation : /5

 

Date de sortie en France : 20 avril 2005

Date de sortie en DVD : 20 octobre 2005

 

Bande-annonce :

 

Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article