GRACE IS GONE

Publié le

Grace is Gone - John Cusack, Shélan O'Keefe et Gracie BednarczykGrace is Gone - John Cusack, Shélan O'Keefe et Gracie Bednarczyk

La vie de Stanley Phillips, père de deux petites filles, bascule lorsqu'il apprend la mort de sa femme, Grace, tuée au service en Irak. Comment annoncer à ses filles que leur mère les a quittés ? Stanley tente de repousser ce moment en conduisant les petites à un parc d'attractions en Floride, dans un voyage impromptu qui le met face à son chagrin.
La voix de sa femme sur le répondeur téléphonique lui procure un piètre réconfort tandis qu'il cherche la manière de partager la triste nouvelle avec ses enfants.

Ma critique : Un long métrage traitant d'un sujet d'actualité comme la mort de soldats américains sur le sol irakien ne peut évidemment qu'être ancré dans la réalité. Et cela nous rappelle que des femmes peuvent aussi être les victimes de ce terrible conflit. John Cusack (Chambre 1408, Martian child) campe ici le rôle d'un de ses pères de famille confrontés à une terrible épreuve, la perte de son épouse tuée au combat. Il le fait avec sensibilité et pudeur. Mais la palme revient à Shelan O'Keefe (dans le rôle d'Heidi) qui est remarquable à la fois de fraîcheur et de gravité. Toutefois, à trop vouloir sombrer dans la tristesse, le réalisateur James C. Strouse abuse des longueurs et impose souvent une lenteur qui devient à la longue assez pénible. La dernière scène est très poignante mais n'arrive pas à sauver le reste. Dommage. 

Date de sortie en France : 28 mai 2008

Bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18814853&cfilm=125920.html



Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

corsu61 07/10/2009 11:22

merci à toi pour cette critique très juste et affutée...

yuko 06/10/2009 13:17

L'interprétation est très juste et convaincante. Ce qui m'a déplu dans ce film c'est qu'il nous est présenté comme le support du deuil ancré dans la guerre d'Irak. Or, si le thème est effectivement évoqué et sert de point de départ au film, je trouve qu'il ne justifie pas en quoi la douleur de ces familles est différente d'une quelconque douleur due au deuil. Je ne sais pas si je suis claire mais on m'a présenté ce film comme une réflexion sur la perte des soldats en Irak, ici une femme, mais le film ne répond pas du tout à cette problématique selon moi et ne met en scène, comme tu l'as dit avec des longueurs, le deuil...Un thème qui a pourtant été maintes fois traité au cinéma ^^
Merci pour ta critique sur ce film !!