LA CONQUETE

Publié le par corsu61

http://www.lefigaro.fr/medias/2011/04/26/010c2ae6-6ffe-11e0-91c4-02ff3c14249e.jpg

 

http://cdn-premiere.ladmedia.fr/var/premiere/storage/images/cinema/news-cinema/exclu-la-conquete-deux-journalistes-politiques-decryptent-la-bande-annonce-du-film-sur-sarkozy/42966360-1-fre-FR/EXCLU-La-Conquete-deux-journalistes-politiques-decryptent-la-bande-annonce-du-film-sur-Sarkozy_image_article_paysage_new.jpghttp://photo.lejdd.fr/media/images/culture/cinema/la-conquete/5110473-1-fre-FR/La-Conquete_pics_390.jpg

 

 6 mai 2007, second tour de l'élection présidentielle. Alors que les Français s’apprêtent à élire leur nouveau Président, Nicolas Sarkozy, sûr de sa victoire, reste cloîtré chez lui, en peignoir, sombre et abattu. Toute la journée, il cherche à joindre Cécilia qui le fuit. Les cinq années qui viennent de s'écouler défilent: elles racontent l'irrésistible ascension de Sarkozy, semée de coups tordus, de coups de gueule et d'affrontements en coulisse. La conquête : L'histoire d'un homme qui gagne le pouvoir et perd sa femme...

 

Ma critique : Grâce à une étonnante métamorphose de Denis Podalydès (Omar m'a tuer, Embrassez qui vous voudrez), le spectateur n'a aucun mal à rentrer dans l'histoire. Mais attention, je me dois d'avertir les sceptiques : il ne s'agit en aucun cas d'une satyre de l'homme Sarkozy, mais plutôt de la classe politique toute entière ! C'est le combat d'un homme à l'ambition démesurée qui se heurte à une épouse déterminée à ne jamais vivre une existence de première dame, et qui ne le supporte pas. Amour  véritable ou refus d'accepter la démission d'une femme à laquelle il avait donné toute sa confiance ? Toujours est-il que certains évènements sont relatés avec précision (il vaut mieux car le réalisateur Xavier Durringer prend des risques avec les dialogues...) et que l'ascension du futur président de la république ne se fait pas sans heurts. Côté personnages secondaires, c'est Samuel Labarthe (Ces amours là, Sagan) qui l'emporte haut la main dans son interprétation de Dominique de Villepin. On ne s'ennuie pas malgré l'imbroglio politique de la campagne présidentielle, et ce qui ressort de ce film est surtout l'énorme manipulation de la part de nos dirigeants en ce qui concerne le peuple français. En résumé, les meilleurs acteurs ne se trouvent peut-être pas à la cérémonie des Oscars...

 

Date de sortie en France : 18 mai 2011

 

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 21 septembre 2011

 

Notation : /5

 

Bande-annonce :

 

 

 

 


 


Publié dans BIOPICS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article