LE DERNIER PUB AVANT LA FIN DU MONDE (The world's end)

Publié le par corsu61

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/149/21014960_20130624181718377.jpg

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/219/21021903_20130723141443088.jpg

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/219/21021904_20130723141443369.jpg

L’histoire débute le 22 juin 1990 dans la petite ville anglaise de Newton Haven : cinq adolescents au comble de l’âge ingrat fêtent la fin des cours en se lançant dans une tournée épique des pubs de la ville. Malgré leur enthousiasme, et avec l’absorption d’un nombre impressionnant de pintes de bière, ils ne parviennent pas à leur but, le dernier pub sur leur liste : The World’s End (La Fin du Monde). Une vingtaine d’années plus tard, nos cinq mousquetaires ont tous quitté leur ville natale et sont devenus des hommes avec femme, enfants et responsabilités, à l’alarmante exception de celui qui fut un temps leur meneur, Gary King, un quarantenaire tirant exagérément sur la corde de son adolescence attardée. L’incorrigible Gary, tristement conscient du décalage qui le sépare aujourd’hui de son meilleur ami d’antan Andy, souhaite coûte que coûte réitérer l’épreuve de leur marathon alcoolisé. Il convainc Andy, Steven, Oliver et Peter de se réunir un vendredi après-midi. Gary est comme un poisson dans l’eau. Le défi : une nuit, cinq potes, douze pubs, avec un minimum d’une pinte chacun par pub. À leur arrivée à Newton Haven, le club des cinq retrouve Sam, la soeur d’Oliver pour qui Gary et Steven en pincent toujours. Alors que la fine équipe tente, tant bien que mal, d’accorder le passé avec le présent, une série de retrouvailles avec de vieilles connaissances et des lieux familiers les font soudain prendre conscience que le véritable enjeu, c’est l’avenir, non seulement le leur, mais celui de l’humanité entière, et arriver à «La Fin du Monde» devient le dernier de leurs soucis...

 

Notation : 15/20

 

Ma critique : Cette comédie britannique a un mérite certain, celui de sortir des sentiers battus ! Elle va vous emmener dans un délire totalement loufoque au sein duquel se mêlent humour et science-fiction, et ce avec un certain talent. C'est marrant, foncièrement dingue, et le tout est parsemé de dialogues incisifs et souvent surprenants. Les personnages sont attachants (notamment celui d'Eddie, interprété par une des icônes de la comédie anglaise : Simon Pegg (Shaun of the dead, Cadavres à la pelle) et l'on suit leur aventure avec curiosité. Le scénario est amusant et les effets spéciaux très réussis (les "entités" sont quelquefois impressionnantes). Hormis la période de présentation des protagonistes, le rythme est élevé et, dès lors que les hostilités ont commencé, on ne cesse d'assister à une course poursuite des plus saugrenues, pour arriver à un dénouement surprenant. Dernier petit point positif, la participation de James Bond, alias Pierce Brosnan (Demain ne meurt jamais, Le pic de Dante). En bref, ce divertissement est une bonne surprise car l'originalité dont il fait preuve fait plaisir à voir.

 

Date de sortie en France : 28 août 2013

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 21 janvier 2014

 

Bande-annonce :

 

Publié dans COMEDIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article