LES BRASIERS DE LA COLERE (Out of the furnace)

Publié le par corsu61

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/13/12/17/13/08/318843.jpg

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/429/21042930_20130923120416897.jpg

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/01/07/11/52/484474.jpg

À Braddock, une banlieue ouvrière américaine, la seule chose dont on hérite de ses parents, c’est la misère. Comme son père, Russell Baze travaille à l’usine, mais son jeune frère Rodney a préféré s’engager dans l’armée, en espérant s’en sortir mieux. Pourtant, après quatre missions difficiles en Irak, Rodney revient brisé émotionnellement et physiquement. Lorsqu’un sale coup envoie Russell en prison, son frère cadet tente de survivre en pariant aux courses et en se vendant dans des combats de boxe. Endetté jusqu’au cou, Rodney se retrouve mêlé aux activités douteuses d’Harlan DeGroat, un caïd local sociopathe et vicieux. Peu après la libération de Russell, Rodney disparaît. Pour tenter de le sauver, Russell va devoir affronter DeGroat et sa bande. Il n’a pas peur. Il sait quoi faire. Et il va le faire, par amour pour son frère, pour sa famille, parce que c’est juste. Et tant pis si cela peut lui coûter la vie...

 

Notation : 14,5/20

 

Ma critique : Ce film est un drame pur. Il va vous emmener dans un monde froid, rustre et violent. Au sein de cette cité industrielle, au fin fond des Etats-Unis, dans laquelle règne la loi du plus fort, et où la police elle-même s'avoue impuissante, vous allez suivre cette histoire sombre (sublimée par une excellente photographie) que le réalisateur Scott Cooper mène sur un rythme lent et pesant. La bande originale est au diapason du metteur en scène et la première demie-heure devient longuette, jusqu'aux premières violences. A partir de là, l'ensemble devient plus intéressant mais il faut reconnaître que ce sont surtout les interprétations de Christian Bale (Batman begins, Fighter) et Woody Harrelson (Bienvenue à Zombieland, Insaisissables) qui tiennent l'ensemble à bout de bras. Par certains côtés, ce long métrage n'est pas sans rappeler "Voyage au bout de l'enfer", le chef d'oeuvre de Cimino (notamment pour la scène de la partie de chasse), la profondeur des personnages en moins. On ne s'ennuie pas, mais on ne s'enflamme pas non plus et la mélancolie qui pèse constamment sur ce film est quelquefois pesante. Le dénouement est décevant et n'apporte pas la touche surprenante que l'on était en droit d'attendre.

 

Date de sortie en France : 15 janvier 2014

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 15 mai 2014

 

Bande-annonce :

 

Publié dans DRAME

Commenter cet article