LES DRAKKARS (The long ships)

Publié le par corsu61

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/33/31/18868595.jpg

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/65/33/31/18847808.jpg

http://www.ivid.it/fotogallery/imagesearch/images/lunghe_navi_richard_widmark_jack_cardiff_001_jpg_gurh.jpg

La légende raconte qu'une énorme cloche en or, "La mère des voix", fut construite il y a bien des lunes par des moines byzantins. Quand le cheik Mansour entend cette histoire racontée par l'un de ses prisonniers, Rolfe, fils du chef Viking Krok, il décide de le torturer afin de savoir où se trouve ce trésor. Mais Rolfe parvient à s'échapper. Après être rentré chez lui, il convainc son frère de le suivre pour trouver eux-mêmes la cloche; c'est ainsi qu'ils détournent un drakkar destiné au roi qui s'échoue sur les côtes africaines...

 

Notation : 11/20

 

Ma critique : Richard Widmark (Morts suspectes, L'homme au colts d'or) et Sidney Poitier (Devine qui vient dîner, La chaîne) tiennent le haut du pavé dans ce film d'aventures typiquement hollywoodien des années 60. Pour ce faire, le paquet est mis sur la musique lyrique accompagnant les scènes de batailles et les décors en carton pâte. Aucun cliché ne nous est épargné, que ce soit au niveau du harem du sultan (toutes les femmes sont belles) que du comportement des vikings (violents et bestiaux). Sidney Poitier est risible en sultan permanenté et les nombreuses invraisemblances qui peuplent ce divertissement plombent la crédibilité de l'ensemble (Morts qui bougent, la scène qui ramène Rolfe au port viking est incohérente, le bourdon de plusieurs tonnes en or massif qui flotte, etc...). De plus, le réalisateur Jack Cardiff a, curieusement, eu envie d'intégrer quelques scènes humoristiques (l'invasion du harem par les prisonniers) et elles font vraiment tâche dans l'histoire. Heureusement, les quelques décors naturels sont, eux, superbes et personnellement, cela m'a permis de revoir une scène qui m'avait marqué profondément lorsque j'étais tout petit : celle de "la jument de fer"... Bref, ce film a considérablement vieilli et on ne peut le visionner que pour s'en amuser, ou pour se remémorer un cinéma désormais vintage.

 

Date de sortie au Royaume-Uni : 03 mars 1964

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 16 juillet 2003

 

Bande-annonce :

 

Publié dans AVENTURES

Commenter cet article