LETTERS TO JULIET

Publié le





Un couple en vacances en Italie reçoit une lettre d'une femme à la recherche du jeune homme avec lequel elle a vécu une histoire d'amour, il y a de longues années lors de vacances en Italie. Le couple décide alors de parcourir la Toscane pour retrouver l'ancien amant de cette femme...

Ma critique : Attention, film réservé aux jeunes filles en mal d'amour ! Cette guimauve, qui aurait très bien pu être réalisée par Barbara Cartland, est d'une niaiserie sentimentale à faire pâlir de jalousie les fans de la série Harlequin... Amanda Seyfried (Mamma Mia, Cher John) reste dans son registre et remplit son rôle haut la main... petits regards gênés, petits regards suppliants, petits regards compatissants... Vanessa Redgrave (Reviens-moi, Le temps d'un été), elle, est plus sobre, mais elle tombe également sous le joug de cette bluette dont n'importe quel quidam peut deviner la fin dès les 15 premières minutes. Et parlons-en des 15 premières minutes !! Vous en voulez, vous, du "Tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil" ?? Alors, vous en aurez pour votre argent avec cette clique de femmes italiennes, étiquetées secrétaires de Juliette, d'une gentillesse et d'un accueil si chaleureux que les visiteurs courent le danger de glisser sur le sol sirupeux de leurs bons sentiments... La touche masculine est apportée par la présence du beau Christopher Egan (Eragon, Medieval Pie : Territoires vierges), ce qui ne change strictement rien au fait que ce ramassis de mièvrerie finit par lasser. Seuls points positifs, cette magnifique ballade en Toscane dans des paysages superbes et une bande originale qui sauvent l'ensemble d'un naufrage annoncé. Ne ratez surtout pas la scène finale, celle du balcon (comme par hasard...), qui en devient comique dans la surenchère avec de surcroit un dialogue génial, suite à la chute de Charlie : "Est-ce que tu peux bouger ?" - "Seulement mes lèvres", et tous les convives quittent la noce pour les regarder s'embrasser... Consternant.

Date de sortie aux Etats-Unis : 14 mai 2010

Date de sortie en DVD : 14 septembre 2010

Bande-annonce : CLIQUEZ ICI !!!
 


Publié dans ROMANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Mr Sawadogo Benoit 06/08/2011 11:37

recherche d'une ami itatieneune demande d'amité d'amour pour ma vie

corsu61 22/10/2010 21:48

Alors, tu remercieras ton ami Gégé, avec toute mon affection...

Palilia 22/10/2010 20:05

je ne suis pas courroucé, je fais exprès. Mais on a pas DU TOUT un coeur d'artichaut dans la vraie vie, on aime les histoires qui se finissent bien. Après au point de vue acteur de cinéma, il est vrai que l'artichaut a parfois BEAUCOUP de feuilles ! tu me fais rire tiens ! et je t'envoie les félicitations de l'ami Gégé (qui m'amena chez Gigi l'an dernier) à qui j'ai envoyé le lien de ton article sur Francis HUSTER

corsu61 21/10/2010 23:19

Mdrrrrr... j'étais sûr que je me heurterais au courroux des fidèles lectrices de la série ! Mais il faut faire fortune bon cœur, nos chères compagnes féminines ont l'avantage, contrairement à nous (généralement), d'avoir un cœur d'artichaut... Et ce n'est pas un reproche... Biz à vous toutes !! lol

Palilia 21/10/2010 22:17

ah, je vais me régaler en commentant...Cher Corsu, as-tu déjà lu dans ta vie un Barbara Cartland ou te poses-tu simplement sur l'avis de lectrices de Barbara Cartland ? Et le pire de tout : as-tu dans ta vie lu un jour un DELLY ? j'aimerais bien que quelqu'un qui voit ce commentaire et qui en a lu un vienne à ma rescousse. Car les DELLY, très cher... ressemblent à s'y méprendre à ce que tu racontes et encore, les héroïnes très mièvres certes rosissaient et bégayaient en faisant battre leurs "cils délicatement ourlés". Et dire qu'on les cachait sous le matelas (les livres) pour que ma mère ne nous voit pas les lire.
Mais je m'inscris en faux pour les Harlequin : tout le monde se fout de moi, mais je les lis et il y en a même qui sont assez hard. Cela étant, les aventures sont peu probables et ça a le mérite de faire rêver : y a pas un seul héros (masculin bien sûr) qui ne soit cousu d'or dans ces livres : et tu nous enlèverais le peu de rêve qu'on a ???? non !!!!!!!!!! je n'aime pas lire, et je l'avoue, ce sont les seuls bouquins que je lis : après ça mon vieux, tu t'endors comme un bébé. Pire encore, quand cette série est sortie, je devais avoir 17 ans, à coup de 3 livres par mois, je lisais toujours la fin avant de le commencer ! je te jure que c'est vrai, ha ha !
(mais excuse-moi, je n'ai toujours pas vu la Dame de Montsoreau).
A présent, je te dis tout de suite que je n'aimerais pas voir les films tournés de ces livres, c'est vrai que l'action est limitée.
Grosses bises mon cher Corsu !