LOS ANGELES ALERTE MAXIMUM (Right at your door)

Publié le par corsu61

 Los Angeles Alerte Maximum

 

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/36/31/12/18723769.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/36/31/12/18723768.jpg

Alors que Los Angeles est ravagée par les bombes et polluée de cendres toxiques, Brad s'enferme dans sa maison pour se protéger en calfeutrant portes et fenêtres comme les autorités le recommandent. Il aurait bien voulu retrouver sa femme Lexi, mais il n'a pas réussi à la rejoindre et il a été obligé de se replier chez lui.
La ville est assiégée, la loi martiale est décrétée. Chacun va essayer de survivire, affrontant la pénurie et le manque d'informations.
Lorsque Lexi se présente à leur maison, Brad affronte le premier d'une série d'épouvantables cas de conscience. Doit-il ouvrir à celle qu'il aime en courant le risque de contaminer le dernier sanctuaire dans lequel il a une chance de survivre ?
Face à la fatigue, aux rencontres, aux heures qui s'égrènent pendant que le poison envahit tout, Brad et Lexi vont vivre les plus éprouvantes, les plus effrayantes des épreuves...

 

Ma critique : Sorti directement en DVD, ce film d'anticipation bénéficie d'un scénario intéressant, mais déçoit par sa réalisation. En effet, l'histoire devient très vite captivante car on entre tout de suite dans le vif du sujet. L'attaque est immédiate et l'on est immédiatement plongé dans l'enfer chimique qui s'empare de Los Angeles. Par l'intermédiaire de cet homme livré à lui-même et ignorant tout de ce qui se passe réellement, on vit donc ce drame avec curiosité. Le problème est que cet univers, transformé en huit-clos, devient vite étouffant et qu'il emprisonne le spectateur dans un rythme qui s'étiole au fur et à mesure des minutes. On finit donc par tourner en rond comme le personnage, et malgré la venue de son épouse et le dilemme qui se présente à lui (la faire entrer dans la maison ou pas ?), on relâche peu à peu notre attention et on perd le fil du suspense. De plus, certaines scènes sont filmées caméra à l'épaule et on a clairement le sentiment que le réalisateur, avec sa tremblotte prononcée, essaie de nous faire croire à un rythme élevé, alors qu'il ne se passe pas grand chose... Le dénouement se veut toutefois surprenant, mais encore une fois, l'explication qui en est donnée est un peu tirée par les cheveux. D'ailleurs, cette dernière n'est que survolée... En résumé, "Los Angeles alerte maximum" est une série B intéressante, mais traitée de manière trop superficielle et avec trop peu de moyens. Deux smileys et demis.

 

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 11 juillet 2011 (direct DVD)

 

Notation/5

 

Bande-annonce :

 

Publié dans SCIENCE-FICTION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article