LOVELACE

Publié le par corsu61

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/580/21058017_20131114172015089.jpg

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/580/21058013_2013111417195953.jpg

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/580/21058015_20131114171959873.jpg

A la fin des années 60, Linda étouffe au sein de sa famille que sa mère, aussi rigide que ses principes religieux, dirige d’une main de fer. C’est une belle fille de 20 ans, prête à embrasser la vie avec enthousiasme malgré sa timidité et sa naïveté.
Quand elle rencontre Chuck Traynor, elle ne résiste pas à son charisme viril, quitte le domicile familial pour l’épouser et fait auprès de lui l’apprentissage d’une liberté qu’elle soupçonnait à peine.
Chuck la persuade de ses multiples talents et l’incite à se laisser filmer lors de leurs ébats. Amoureuse et soumise, elle accepte de jouer quelques scènes d’un film pornographique.
Quelques mois plus tard, en juin 1972, la sortie sur les écrans de "GORGE PROFONDE" fait d’elle du jour au lendemain une star unique.
Vivement encouragée par Chuck, Linda saisit à bras-le-corps sa nouvelle identité de reine de la liberté sexuelle...

 

Notation : 14,5/20

 

Ma critique : Cette évocation de la vie et la carrière d'une des actrices les plus célèbres du monde du porno est intéressante à suivre. On la suit depuis son adolescence, en passant bien sûr par sa carrière, jusqu'à son retrait de la pornographie et sa vie de femme mariée. Mais ce qui donne de l'intérêt au film, ce n'est évidemment pas les scènes de nus (il y en a peu et les plus importantes sont bien évidemment suggérées), mais c'est surtout le déroulement de la narration. En effet, le réalisateur Rob Epstein a choisi de décomposer son film en deux parties : la première est la version officielle des faits (la jeune fille qui adore le sexe et qui a pris plaisir lors des tournages) et la seconde, la vraie, qui nous montre une femme battue par son mari, humiliée, prostituée, violée, et qui a interrompu sa carrière car elle n'en pouvait plus... De plus, Epstein nous fait découvrir les relations conflictuellesqu'elle entretenait avec ses parents (surtout sa mère) et la responsabilité de cette dernière dans la déchéance de sa fille. L'interprétation d'Amanda Seyfried (Mamma Mia, Time out) est bonne et celle de Sharon Stone (Total recall, Basic instinct) étonnante dans un rôle qui est loin de mettre sa plastique à l'honneur. "Lovelace" est donc un film à découvrir, ne serait-ce que pour découvrir les dessous pas toujours reluisants d'un film mythique...


Date de sortie en France : 08 janvier 2014

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 14 mai 2014

 

Bande-annonce :

 

Publié dans BIOPICS

Commenter cet article