MARTHA MARCY MAY MARLENE

Publié le par corsu61

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/00/54/19996360.jpg

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/00/54/19655907.jpg

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/00/54/19655904.jpg

Après avoir fui une secte et son charismatique leader, Martha tente de se reconstruire et de retrouver une vie normale. Elle cherche de l’aide auprès de sa sœur aînée, Lucy, et de son beau-frère avec qui elle n’avait plus de contacts, mais elle est incapable de leur avouer la vérité sur sa longue disparition. Martha est persuadée que son ancienne secte la pourchasse toujours. Les souvenirs qui la hantent se transforment alors en effrayante paranoïa et la frontière entre réalité et illusion se brouille peu à peu...

 

Notation : /5

 

Ma critique : Ce film est, dès le début, très intéressant. Il manie avec un certain talent la vie actuelle de cette ancienne "embrigadée" et les flashbacks qui nous font revivre les moments difficiles qu'elle a enduré. Le spectateur navigue donc perpétuellement entre les relations difficiles qui émaillent la vie des deux soeurs et les passionnants retours en arrière qui nous dépeigne les adeptes de la secte,  leurs déviances (quelquefois sexuelles) et leurs utopies. Certains passages nous font d'ailleurs penser au tragique fait divers qui endeuilla la famille de Roman Polanski, victime des tueurs du manipulateur Charles Manson. La jeune Elizabeth Olsen (Silent House, Red lights) s'en tire avec les honneurs et malgré un rythme assez linéaire, on ne s'ennuie pas. Le gros point noir, qui vient d'ailleurs tout gâcher, vient de son dénouement, expédié à la va-vite, qui fait se terminer le film en une énorme queue de poisson. Quel dommage, car à ce moment là, un dernier rebondissement aurait raflé la mise. 

 

Date de sortie en France : 29 février 2012

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 18 juillet 2012

 

Bande-annonce :

 


Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article