LE MEILLEUR (The Natural)

Publié le





En 1918, le rêve de Roy Hobbs est de devenir un grand joueur de Base-Ball. Il y parvient six ans plus tard lorsque sa carrière s'interrompt brutalement quand une femme lui tire dessus. Il reprend la compétition de haut niveau quinze ans après et mène son équipe à la victoire. Victoire qui, semble-t-il, n'est pas au goût de tout le monde...

Ma critique : Incontestablement l'un des plus grands rôles de l'une des icônes du cinéma américain : Robert Redford (L'arnaque, Butch Cassidy et le Kid). Tout y est : l'émotion bien sûr, mais également le suspense, la tension, l'amour, l'amitié... Grâce à une réalisation impeccable signée Barry Levinson, "Le Meilleur" prend aux tripes dès les premières images pour ne plus jamais vous lâcher. La reconstitution des années 20 est remarquable, pointilleuse, et la flopée de seconds rôles de qualité offrent un rendu des plus admirables, jugez plutôt : Glenn Close (Liaison fatale, Les liaisons dangereuses), Kim Basinger (9 semaines et demies, Cellular), Robert Duvall (Open range, Crazy heart) et Barbara Hershey (L'étoffe des héros, L'emprise). Ce film fait partie du panel des grandes évocations du monde du sport, avec son lot de rebondissements et surtout sa monstrueuse scène finale, qui, s'appuyant sur une musique qui prend aux tripes, va vous donner la chair de poule. Un long métrage à ne surtout pas manquer.

Date de sortie en France : 19 septembre 1984

Date de sortie en DVD : 25 avril 2001

Bande-annonce : CLIQUEZ ICI !!!


Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

bond123 09/07/2010 08:54

un excellent film qui tient bien la route.

Palilia 08/07/2010 21:21

vraiment LE MEILLEURparce que Robert REDFORD dans ce film, rien qu'avec les yeux, l'attitude et son splendide sourire, tient le film à lui tout seul. Avec cette intrigante bonne femme qui tire sur les meilleurs joueurs.... le coach sceptique voire mauvais au départ, la batte de baseball fabriquée main et comme tu le dis l'ambiance et l'atmosphère des années 20, tiens ! tu veux savoir ? je l'ai re-re-re-re-vu encore il y a près de trois semaines.
Et... devine qui le double ? (ceci dit, c'est pour Robert REDFORD que j'ai acheté le DVD ce coup-ci).

Ronnie 07/07/2010 10:00

Pas le film du siècle, mais je le regarde encore de temps en temps avec toujours autant de plaisir.