MESRINE : L'INSTINCT DE MORT

Publié le par corsu61

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/64/18/78/18990267.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/64/18/78/18997113.jpg

Des années 60 à Paris au début des années 70 au Canada, le parcours criminel hors norme d'un petit voyou de Clichy nommé Jacques Mesrine...

Ma critique : Enfin un polar français qui tient la route de bout en bout ! Mené par un Vincent Cassel (Le pacte des loups, Agents secrets) en état de grâce, superbement épaulé par Cécile de France (Fauteuils d'orchestre, Un secret), Gérard Depardieu (Jean de Florette, Cyrano de Bergerac) et Gilles Lellouche (Paris, Le dernier gang), ce film reste passionnant de bout en bout. Violent, incroyablement réaliste, on plonge dans la descente aux enfers de cet homme à l'égo surdimensionné sans aucune retenue. Vincent Cassel est impressionnant, inquiétant, et il arrive à insuffler cette espèce de mal-être que l'on ressent devant certaines scènes comme si on assistait réellement aux choses. La bande-son est parfaitement à la hauteur, la reconstitution de l'époque également, et l'on n'a qu'une envie lorsque l'on sort de la projection, c'est d'y retourner pour découvrir la suite qui, espérons le, sera de la même facture... N'ayez aucune hésitation, c'est que du bon !

Date de sortie en France : 22 octobre 2008

Date de sortie en DVD : 17 juin 2009 
Notation :/5

Bande-annonce :  

 

Publié dans BIOPICS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

eelsoliver 19/11/2008 22:40

grandioseUn film noir grandiose: cela faisait bien longtemps que le cinéma français ne nous avait pas sorti une telle pointure!
merci Corsu pour cet article passionnant!

Stoni 19/11/2008 07:31

Bonne synthèse puisqu'effectivement cet Instinct de mort nous donne espoir en un grand cinéma français: ambitieux, âpre, noir, excellemment interprété, intense, mise en scène à l'américaine... Même si c'est "facilité" par un sujet qui se prête idéalement au jeu : biopic + personnalité hors du commun. La 1e scène (la dernière chronologiquement donc, m'a scoctché avec ce Cassel barbu, bedonnant, claudiquant, hyper méfiant aux côtés de Sagnier... et boom. Le ton était donné, on ne pouvait plus être déçu. Vivement que j'enchaîne avec la suite.

coglin 19/11/2008 03:07

Je suis en train de faire la critique de ce film sur mon blog et en lisant la tienne je vois que je suis completement d'accord. remarquable, Une belle reconstitution de l'époque et un vincent cassel au top qui fera changer les plus sceptiques sur son talent.