MONUMENTS MEN (The Monuments men)

Publié le par corsu61

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/14/01/15/12/03/470425.jpg

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/281/21028193_20130814100149953.jpg

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/281/21028188_20130814100148125.jpg

La plus grande chasse au trésor du XXe siècle est une histoire vraie. "MONUMENTS MEN" est inspiré de ce qui s’est réellement passé.
En pleine Seconde Guerre mondiale, sept hommes qui sont tout sauf des soldats – des directeurs et des conservateurs de musées, des artistes, des architectes, et des historiens d’art – se jettent au cœur du conflit pour aller sauver des œuvres d’art volées par les nazis et les restituer à leurs propriétaires légitimes. Mais ces trésors sont cachés en plein territoire ennemi, et leurs chances de réussir sont infimes. Pour tenter d’empêcher la destruction de mille ans d’art et de culture, ces Monuments Men vont se lancer dans une incroyable course contre la montre, en risquant leur vie pour protéger et défendre les plus précieux trésors artistiques de l’humanité…

 

Notation : 16/20

 

Ma critique : Présenté comme une bouse par énormément de critiques, "Monuments men" n'est certes pas parfait, mais il est loin d'être la catastrophe annoncée. Il bénéficie d'un joli casting, d'une bonne interprétation et d'une histoire intéressante. De plus, la mise en scène est bonne et l'on ne s'ennuie pas une seule seconde. Evidemment, vous n'échapperez ni au traditionnel message patriotique américain (le drapeau flottant sur la mine quand les russes arrivent), ni aux traits d'humour lancés lors des situations dangereuses, ni aux mimiques que développe depuis quelques temps Jean Dujardin (Les infidèles, The Artist) en se fendant constamment de sourires façon playboy. Second point gênant : il aurait été plus judicieux de la part de George Clooney (Michael Clayton, Good night and good luck) de choisir une actrice de chez nous en lieu et place de la pourtant excellente Cate Blanchett (Elizabeth, L'étrange histoire de Benjamin Button). Cette dernière, supposée être française, rompt la vraisemblance à chaque fois qu'elle parle la langue de Molière... Quant au développement, il alterne, après la traditionnelle période de présentation des personnages, moments de tension et moments touchants, avec un certain succès. Pour finir, je vous conseille de visionner ce film de préférence en version originale sous-titrée, car le ressenti est plus efficace. "Monuments men" est donc un divertissement plaisant qui, en plus de nous faire découvrir un pan méconnu de la seconde guerre mondiale, nous offre deux heures de distraction.

 

Date de sortie en France : 12 mars 2014

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : Prochainement

 

Bande-annonce :

 

Publié dans GUERRE

Commenter cet article