NINE

Publié le par corsu61

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/72/92/57/19222960.jpg

Guido Contini est le plus grand réalisateur de son époque. Vénéré par les critiques et adulé par le public, il n'a qu'un seul point faible : les jolies femmes !
Tiraillé entre sa sublime épouse et sa sulfureuse maitresse, harcelé par une séduisante journaliste, subjugué par la star de son prochain film, Guido ne sait plus où donner de la tête. Soutenu par sa confidente et sa mère, parviendra-t-il à résister à toutes ces tentations ?

Ma critique : Flamboyant ! Débutant par un étourdissant ballet de stars réunies dans une superbe chorégraphie, ce film est littéralement porté par son interprète principal : Daniel Day Lewis (Gangs of New-York, There will be blood). Fascinant dans son rôle de réalisateur manipulateur et dissimulateur qui se bat contre les affres de la tentation et le manque de créativité, il rayonne de talent face aux envoutantes actrices qui l'entourent. Marion Cottillard (La môme, Public Enemies) est magnifique en épouse délaissée, Pénélope Cruz (Bandidas, Vicky Cristina Barcelona) fascinante en maitresse amoureuse, Sophia Loren (Pret à porter, Verdict) sobre en mamma attentionnée, Nicole Kidman (Australia, Moulin-rouge) délicieuse en star adulée, Judy Dench (Quantum of Solace, Orgueil et préjugés) parfaite en costumière attentive, Stacy Ferguson (plus connue sous le pseudonyme de Fergie) animale en fantasme d'enfance, et Kate Hudson (L'amour de l'or, La porte des secrets) volcanique en journaliste de mode. Ce long métrage porte la griffe de la classe et de l'élégance, avec notamment des scènes qui mêlent astucieusement noir et blanc et couleur. L'oeil d'esthète du réalisateur Rob Marshall permet de régaler nos pupilles et il arrive à conjuguer la magnificence avec l'humour, le sordide et le pathétique sans nuire à l'essence même du film. La bande originale est excellente et quelques ballets sont tout simplement jouissifs. Ne vous fiez pas aux critiques assassines, ce film est à ne pas manquer si vous êtes adeptes de ce genre de spectacle. Pour ma part, je ne peux, pour résumer, que m'inspirer d'une phrase prononcée par Guido à l'encontre de Luisa : "Merci pour ce que je regarde..."

Date de sortie en France : 03 mars 2010
Date de sortie en DVD : 07 juillet 2010
Notation : /5

Bande-annonce :



Publié dans COMEDIE MUSICALE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article