NYMPHOMANIAC - VOLUME 1

Publié le par corsu61

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/620/21062037_20131129102802768.jpg

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/13/12/02/16/30/395530.jpg

http://fr.web.img4.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/13/12/02/16/30/388654.jpg

La folle et poétique histoire du parcours érotique d'une femme, de sa naissance jusqu'à l'âge de 50 ans, racontée par le personnage principal, Joe, qui s'est auto-diagnostiquée nymphomane. Par une froide soirée d’hiver, le vieux et charmant célibataire Seligman découvre Joe dans une ruelle, rouée de coups. Après l'avoir ramenée chez lui, il soigne ses blessures et l’interroge sur sa vie. Seligman écoute intensément Joe lui raconter en huit chapitres successifs le récit de sa vie aux multiples ramifications et facettes, riche en associations et en incidents de parcours.

 

Notation : 12/20

 

Ma critique : Publiquement affiché comme le film sulfureux de l'année, ce "Nymphomaniac - volume 1" se révèle certes chaud, mais beaucoup moins qu'annoncé. Si les scènes de sexe se succèdent assez rapidement, elle n'en demeurent pas moins plus érotiques que pornographiques. Seules deux d'entre elles le sont clairement (une fellation et une pénétration), et c'est bien peu par rapport à l'aspect scandaleux vendu jusqu'à aujourd'hui. L'histoire, quant à elle, est plutôt intéressante, avec une relation ambigue entre la jeune femme, Joe, et l'homme qui l'a recueillie. Les deux heures de projection sont donc un mélange de scènes coquines et entretiens psychologiques, dignes d'une analyse thérapeutique. Le divan du psy est ici remplacé par un lit, et les nombreux flashbacks qui relatent les aventures de Joe sont un mélange de poésie et de perversité crue. S'y mélangent le voyeurisme, la nymphomanie, la soumission et la domination, dans une réflexion digne de Lars Von Trier. Cependant, il faut reconnaître que le réalisateur a, pour une fois, été habile sur un point : disséquer les analogies qui existent entre la nymphomanie et la pêche à la mouche, ce qui est amusant et intriguant. Néanmoins, il est dommage qu'il retombe dans ses travers en emplissant son long métrage de longs discours de masturbation intellectuelle, qui finissent au bout d'un moment par lasser le spectateur...

 

Date de sortie en France : 01 janvier 2014

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 05 juin 2014

 

Bande-annonce :

 

Publié dans DRAME

Commenter cet article