PERSONAL EFFECTS

Publié le





Walter, jeune lutteur promis à un grand avenir en équipe nationale, vient de vivre une des heures les plus sombres de sa vie. En effet, sa soeur vient d'être sauvagement assassinée. Ivre de haine, il assiste au procès du supposé meurtrier avec des idées de vengeance. Linda est une femme d'âge mûr, mère d'un adolescent sourd, qui a perdu son mari abattu par un compère de beuverie au sortir d'une soirée trop arrosée. Ces deux êtres vont se rencontrer, partager leur peine en se raccrochant l'un à l'autre... Mais la douleur et la colère les rongent et sont les prémices d'un drame imminent...

Ma critique : Un film sur une telle douleur devait être traité avec pudeur et tact, ce que le réalisateur David Hollander arrive à faire avec talent. Cependant, à trop vouloir que l'atmosphère soit pesante, il abuse de longueurs et d'un rythme tellement lent que cela en devient également pesant pour le spectateur.  Heureusement, la formidable interprétation d'Ashton Kutcher (L'effet papillon, Coast guards) nous maintient continuellement en éveil et le charme encore bien présent de Michelle Pfeiffer (Batman returns, Les sorcières d'Eastwick) fait encore son effet. Kathy Bates (Misery, Dolorès Claiborne) est excellente en mère courage enfermée dans son désespoir, ce qui fait que sans pratiquement aucune action, ni aucun voyeurisme déplacé, on se trouve entraînés dans ce tourbillon de haine sous-jacente qui ne demande qu'à éclater. C'est traité avec finesse, mais la grande lenteur de ce long métrage couplée à une musique un peu soporifique en rebutera plus d'un.
/
Date de sortie aux U.S.A. : 27 mars 2009
:
Bande-annonce : CLIQUEZ ICI !!!


Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Corsu61 27/01/2010 11:07

merci beaucoup béné... au plaisir de lire tes commentaires

béné 26/01/2010 23:09

oui un peu lent mais bon...un film usr le deuil ne se doit il pas d'être un peu lent, un peu confus, un peu bancal entre l'envie de rire et l'envie de pleurer...
J'ai beaucoup aimé le traitement de cette histoire convenue... le fils sourd qui fait de la lutte ( bof ) est surprenant de justesse...
Une bien belle découverte... pas sur qu'il sorte en france ou que des st français n'apparaissent sur quelques supports que ce soit...

bravo pour le blog...

béné