POSSESSIONS

Publié le par corsu61

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/39/51/19994977.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/39/51/19866696.jpg

http://images.allocine.fr/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/39/51/19866695.jpg

Marilyne et Bruno Caron arrivent dans un village de montagne pour emménager dans un chalet qu’ils ont loué à Patrick Castang, promoteur et propriétaire de nombreuses habitations dans la région. Contents de quitter le nord de la France pour démarrer une nouvelle vie, ils acceptent sans sourciller quand Castang leur annonce qu’il va les loger momentanément dans un autre chalet de grand standing car le leur n’est pas terminé. S’ensuivra alors une succession de déconvenues qui va les conduire à déménager de nombreuses fois, avec le sentiment grandissant d’être traités sans aucune considération, alors même que les Castang multiplient patiemment et avec bienveillance les efforts envers eux. Les relations entre les deux familles vont se tendre. Bruno et Marilyne Caron ne supportent plus d’avoir sous leurs yeux le bonheur et l’abondance de biens des Castang.
Leur amertume, alimentée par la jalousie, l’envie et la frustration, finira par devenir de la haine...

 

Ma critique : Inspiré directement de la tragique affaire Flactif (ou affaire du Grand Bornand), ce drame est excellement interprété par tous ses protagonistes. De plus, le réalisateur Eric Guirado prend son temps pour nous projeter dans cette haine aveugle qui nait, grandit et explose dans une fureur et une folie indescriptible. On peut cependant reprocher quelques longueurs et quelques plans séquences qui auraient mérité d'être plus concis. De plus, on décèle une certaine frilosité lors de passages durs (mais absolument indispensables), comme la tuerie par exemple. Ces variations de rythme peuvent décontenancer au premier abord, mais grâce notamment au jeu de Jérémie Renier (Cloclo, Philibert), on replonge immédiatement dans ce drame de la jalousie matérialiste. Le dénouement est plutôt expéditif et nous laisse un peu sur notre faim, car on aurait aimé assister à l'arrestation des protagonistes de l'affaire. Un bon film qui se veut très intéressant, mais qui souffre un peu de son rythme en dents-de-scie.

Notation : /5

 

Date de sortie en France : 07 mars 2012

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 26 septembre 2012

 

Bande-annonce :

 

Publié dans DRAME

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article