RIDDICK

Publié le par corsu61

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/196/21019616_20130715162713722.jpg

http://fr.web.img3.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/81/30/20020499.jpg

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/85/81/30/20058989.jpg

Riddick a été laissé pour mort sur une planète brûlée qui semble exempte de toute vie. Pourtant, il se retrouve rapidement obligé de lutter pour sa survie contre des prédateurs aliens plus mortels que tous les humains qu’il a affrontés au cours de sa vie. Il trouve un refuge précaire dans une ancienne gare de transit interstellaire désaffectée. La seule façon pour lui de s’en tirer est d’activer une balise d’urgence et d’alerter les mercenaires et autres chasseurs de primes, qui se ruent vers la planète à la recherche de leur proie...

 

Notation : 16/20

 

Ma critique : Ce film efficace et nerveux fourmille de trouvailles. De plus, on ne peut pas dire qu'il manque de testostérone ! Vin Diesel (XXX, Jugez moi coupable) en est le représentant le plus flagrant et il réintègre la peau de Riddick dans ce troisième opus. Les effets spéciaux ne sont pas tous flamboyants, mais les principaux sont efficaces et donnent un rendu crédible de l'atmosphère de cette planète inhospitalière. Les bestioles la peuplant sont nombreuses et intéressantes (bien qu'un peu répétitives) et les deux modes qui emplissent ce divertissement sont habilement mélangés (action et survival). Un peu d'"Alien", "Starship troopers" ou "Planète hurlante" passés au shaker... C'est sympa à suivre malgré le défaut principal : le manque de luminosité. En effet, vous allez baigner dans une atmosphère sombre qui vous empêchera de profiter pleinement de l'aspect visuel. C'est dommage car on ne s'ennuie pas une seconde. Un film pour fans du genre.

 

Date de sortie en France : 18 septembre 2013

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 18 janvier 2014

 

Bande-annonce :

 

Publié dans SCIENCE-FICTION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article