SCAR 3D

Publié le





De son adolescence, Joan Burrows garde des traces profondes, traumatiques. La plus visible : une cicatrice sur le visage. La moins : le souvenir refoulé des tortures que lui inflige Bishop, un serial killer aussi coupable d'avoir, sous ses yeux, achevé sa meilleure amie. Ce même Bishop qu'elle a pourtant tué et qui, désormais, semble revivre pour poursuivre au-delà de la mort son abominable croisade.
Bishop vivant ? C'est ce que croit Joan car, de retour dans la ville de son enfance pour la fin de la saison scolaire de sa nièce, elle voit dans une vague de meurtres sauvages la main du tueur en série. Même sadisme, même mode opératoire, victimes du même profil... Troublant. D'autant plus que le serial killer supposé mort enlève sa nièce, Olympia, et sa meilleure amie. Inlassablement, les horreurs du passé semblent vouloir se reproduire, encore et encore.
Elle-même soupçonnée des assassinats, au seuil de la folie, Joan Burrows doit, seule, surmonter sa peur pour définitivement vaincre des fantômes dangereusement réels...

Ma critique : Ce slasher américain est filmé comme un film de série B. De par son manque d'originalité, il pêche au niveau de l'efficacité, et la 3D n'apporte rien de plus. Dans une ambiance terne et des couleurs très pâles, ce jeu de massacre n'est pas non plus ce qu'on peut appeler une réussite du genre au niveau de l'horreur et du gore. En effet, le rythme assez linéaire ne permet pas de surmonter une réalisation plutôt molle, le parfait exemple étant les passages sanguinolents, assez rares pour être notés. Ces derniers n'apparaissent que lors des 4 ou 5 flashbacks qui ponctuent l'histoire, alors que les meurtres "classiques" font figure de déjà-vu. Ne vous attendez pas à une seule surprise (même concernant l'identité du tueur), et vous ne sursauterez à aucun moment. Les scènes de violence sont, elles aussi, assez édulcorées et très rapidement traitées, et, sans un dernier quart d'heure enfin à la hauteur de nos espérances, ce long métrage horrifique n'aurait rien eu de bien intéressant à nous proposer. Côté interprétation, l'ensemble est assez formaté et le doublage est parfois assez moyen. "Scar 3D" est donc un divertissement de plus dans la bibliothèque de l'horreur, que l'on peut ranger dans le rayon basique du genre. Deux minuscules étoiles.

Date de sortie en France : 11 mars 2009

Date de sortie en DVD : 21 septembre 2010

Bande-annonce : CLIQUEZ ICI !!!
 


Publié dans HORREUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Seotons 04/11/2010 23:57

SeotonsMerci d'avoir partagé cette info

help essay 28/10/2010 11:01

certainly an interesting film