THE SIGNAL

Publié le

                                

Un film d'horreur décomposé en trois partie, chacune d'elles adoptant un point de vue différent, dans lequel de mystérieuses ondes transmises par la télévision, les téléphones portables et la radio transforment les individus en meurtriers.

Ma critique : Que dire sur un tel film ? Les premières minutes sont dignes d'une série Z (et encore...), les 20 minutes suivantes sont intéressantes et elles arrivent même à nous intriguer et à nous mettre dans l'ambiance, malgré la mise en scène assez maladroite et la mauvaise photographie. Puis, vient le reste, qui ne se résume qu'à d'incessants flashbacks, de longs dialogues entre individus sanguinolents (voir photo ci-dessus) et un déferlement de gore à en faire pâlir un boucher... Cela ne nous empêche pas de nous ennuyer ferme et l'on attend avec impatience le dénouement, aussi embrouillé que le déroulement des évènements. Une étoile pour le scénario qui a le mérite d'être original, mais rien pour le reste...

Date de sortie aux U.S.A. : 22 janvier 2007

Date de sortie en DVD : 10 juin 2008

Bande-annonce : http://www.youtube.com/watch?v=6xJgvhxixeg



Publié dans HORREUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

locutus57 14/09/2008 10:47

Bon, je viens de le voir et je suis d'accord sur un point: le dénouement est vraiment embrouillé et un peu exagéré. Mais j'ai beaucoup aimé les 2 premières parties. La première n'est pas très originale mais reste assez prenante avec tous ces cinglés qui coutent partout dans les couloirs. Mais la 2ème partie reste ma préférée avec ces fous se pensant normaux et qui justifient avec des raisonnements confus tous leur crime. Une vrai plongée dans la folie, j'ai adoré.
Bref, moi j'en garderai un très bon souvenir.

corsu61 11/08/2008 10:01

et bien.... bonne chance... lol

locutus57 11/08/2008 03:57

une étoile sur 4. Ca ne me rassure pas. Pourtant l'histoire me donnait envie.
Bon, je vais quand même essayer de le voir pour lui laisser une chance.