PAS SI SIMPLE (It's complicated)

Publié le





Jane a divorcé de Jake, et Jake s'est remarié avec une femme plus jeune. Quand Jane commence à sympathiser avec Adam, un architecte qui travaille avec elle, et que Jake se met à regretter son remariage, les choses se compliquent...

Ma critique : En s'entourant de la talentueuse Meryl Streep (Out of Africa, La mort vous va si bien), Alec Baldwin (A couteaux tirés, Comme un voleur) et Steve Martin (Fais comme chez toi, La panthère rose), la réalisatrice Nancy Myers était pratiquement certaine de réussir son coup. Et il fallait bien ça, car le scénario est somme toute assez simpliste et a déjà été traité maintes et maintes fois. Cependant, dans ce cas, la gravité déguisée avec laquelle le sujet est abordé ajoute un peu de piment à l'affaire. Si la première moitié du film est, quand à elle, assez banale, la seconde moitié se révèle beaucoup plus intéressante. Tout d'abord de par l'enchainement des situations dont certaines sont vraiment amusantes (la consommation de marijuana ou le dialogue en webcam), et ensuite par l'astucieux mélange tendresse/émotion. Streep est touchante, Baldwin assume ses rondeurs, et le jeu de Martin est bien plus sobre que d'habitude. De plus, un des seconds rôles est particulièrement croustillant, je veux parler du gendre, Harley, interprété brillamment par John Krasinski (Away we go, Jeux de dupes). "Pas si simple" est destiné à divertir, et il remplit parfaitement son rôle, en le faisant avec classe et efficacité. Evidemment, le dénouement est cousu de fil blanc, mais ce dernier n'est pas de trop gros calibre. Un bon film à déguster de préférence en couple, divorcé ou pas... Deux étoiles et demies.




Publié dans COMEDIE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
ce n'est pas drôle, tiens !Je me drape dans ma dignité et je vais me coucher ! je ne l'aurais pas répété, mais tu sais, pour acheter le DVD, à part Meryl STREEP que j'aime bien, il aurait fallu qu'il y ait au moins un acteur qui me plaise beaucoup. Tant pis !
En plus, Alec BALDWIN, il a fait comme moi (sur la photo du moins) : il a sûrement un petit peu trop mangé de bonnes choses.
Rien ne va plus ! bonne semaine et grosses bises. En espérant qu'Allociné nous rendra notre page des blogs les plus lus parce que je n'arrive pas à retrouver les z'amis.
Répondre
C
Je reconnais bien là la curiosité de ma palilia préférée... lol... Mais il est hors de question de te livrer cette "incroyable surprise" ! lol... Il ne te reste plus qu'à visionner cette petite comédie qui devrait te plaire.
Répondre
P
coucou Corsu !En ces temps de disette de page de blogs avec les derniers posts et la page des blogs les plus lus j'ai la chance de t'avoir dans ma colonne de préférés et de te trouver tout de suite.
Steve Martin joue toujours des rôles un peu bizarres quand même : j'aimerais savoir s'il a joué d'autres rôles plus sérieux ou intéressants.
Et juste comme ça, à l'oreille, car j'ai malgré tout lu l'intégralité de ton résumé, promis, je ne le répèterai pas : "comment elle finit l'histoire ?". Parce que tu dis que c'est cousu de fil blanc, mais toi, tu l'as vu le film !
Répondre