THERE BE DRAGONS

Publié le par corsu61

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/82/87/11/19641080.jpg

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/33/54/19683685.jpg

http://fr.web.img2.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/83/33/54/19683678.jpg

Un journaliste espagnol contemporain, Robert, essaye de renouer des relations avec son père mourant, Manolo. Ce dernier a participé à la guerre civile espagnole, dans les années 30. Robert découvre, petit à petit, à travers son travail de recherche sur la vie de son père, que ce dernier était un ami intime de l'homme d'église JoséMaria Escriva (futur fondateur de l'Opus Dei), avec qui il a eu des relations compliquées. Manolo s'est engagé pendant la Guerre d'Espagne, et est tombé amoureux d'une jeune Hongroise, Ildiko. Celle-ci l'a rejeté et s'est liée à un chef de la Milice, Oriol. Manolo, jaloux, s'est alors engagé sur les chemins de la trahison... 

 

Notation : 11/20

 

Ma critique : Il faut absolument passer la première demie-heure pour découvrir l'essence même de ce film. En effet, ces 30 premières minutes sont plutôt pénibles, lentes au possible et incroyablement bavardes. Puis, une fois passé ce laps de temps, on bascule dans un tout autre film, avec un petit peu plus d'action et un scénario plus intéressant. Le destin des personnages ne nous est plus égal et l'on se prend au jeu de la trahison et du mensonge. Quelques passages sont assez violents mais il est dommage que cette facette de la guerre civile espagnole ne soit pas plus exploitée. De plus, le maquillage destiné à rendre Manolo plus vieux de 40 ans n'est vraiment pas une réussite et, c'est un comble, le réalisateur Roland Joffé fait le choix de faire des gros plans dessus, ce qui est une énorme erreur. Pour finir, la musique est omni-présente et finit par plomber ce divertissement qui, il faut bien l'avouer, n'est pas une franche réussite...

 

Date de sortie en France : 12 mai 2011

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : 12 janvier 2012

 

Bande-annonce :

 

 

Publié dans DRAME

Commenter cet article