UNBORN (The unborn)

Publié le






Casey Bell n'a jamais pardonné à sa mère de l'avoir abandonnée enfant. Mais quand des événements inexplicables commencent à se produire autours d'elle, elle comprend petit à petit la raison de cet abandon. Hantée par des cauchemars incessants, et traquée par un fantôme sans merci quand elle ne dort pas, son salut viendra de Sendak, un spécialiste du surnaturel, seul apte à mettre fin à son calvaire.
Avec l'aide de Sendak, Casey découvre l'origine du mal dont est victime sa famille et qui remonte à l'Allemagne nazie - une créature capable d'habiter corps et objets et que chaque possession rend plus fort. Pour survivre à cette malédiction, Casey va devoir aller fermer une porte dans l'au-delà, une porte ouverte par un être qui n'a jamais vu le jour...

Ma critique : "Unborn" est l'archétype du film inégal. Toute la première partie du film ressemble plus à une petite série B basique avec tous les effets connus et archi-connus pour tenter d'instaurer un pseudo climat d'angoisse et de terreur. Malgré les efforts d'odette Yusdman (Cloverfield, Objectif voyeur), on peut dire que c'est raté. Au bout d'un moment, on s'ennuie ferme et on se demande vraiment ce qui va pouvoir nous sortir de notre torpeur tant tout ce qui se passe est convenu. Puis, miracle !, l'apparition de Gary Oldman (Dracula, Batman begins) ainsi qu'un soudain regain de rythme (et sans doute de budget), permettent au film de rebondir et de devenir franchement intéressant. Les effets spéciaux sont très réussis et certains passages sont intenses (notamment celui de la grand-mère dans l'hôpital). Bien que le dénouement soit tout aussi prévisible que le début du film, cette seconde partie sauve ce long métrage de la bérézina et le classe dans les films moyens.
:
Date de sortie en France : 11 mars 2009
:
Bande-annonce : CLIQUEZ ICI !!!

 


Publié dans HORREUR

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kschoice 07/07/2009 20:11

C'est clair que sans Gary Oldman, le film aurait été moins attrayant encore.