WORLD WAR Z

Publié le par corsu61

http://fr.web.img6.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/medias/nmedia/18/94/54/41/20526204.jpg

http://fr.web.img5.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/153/21015326_2013062610342086.jpg

http://fr.web.img1.acsta.net/r_640_600/b_1_d6d6d6/pictures/210/153/21015314_20130626103236323.jpg

Un jour comme les autres, Gerry Lane et sa famille se retrouvent coincés dans un embouteillage monstre sur leur trajet quotidien. Ancien enquêteur des Nations Unies, Lane comprend immédiatement que la situation est inhabituelle. Tandis que les hélicoptères de la police sillonnent le ciel et que les motards quadrillent les rues, la ville bascule dans le chaos...
Les gens s’en prennent violemment les uns aux autres et un virus mortel semble se propager. Les êtres les plus pacifiques deviennent de redoutables ennemis. Or, les origines du fléau demeurent inconnues et le nombre de personnes infectées s’accroît tous les jours de manière exponentielle : on parle désormais de pandémie. Lorsque des hordes d’humains contaminés écrasent les armées de la planète et renversent les gouvernements les uns après les autres, Lane n’a d’autre choix que de reprendre du service pour protéger sa famille : il s’engage alors dans une quête effrénée à travers le monde pour identifier l’origine de cette menace et trouver un moyen d’enrayer sa propagation…

 

Notation : /5

 

Ma critique : Enorme production hollywoodienne, "World war Z" est une compilation de "28 jours plus tard" et "The Walking dead", mais en changeant un petit truc pour, évidemment, ne pas trop ressembler à ses prédecesseurs. Les zombies sont donc ultra-rapides et... c'est tout. Sinon, rien n'évolue : ils sont sensibles au bruit, se transforment rapidement et sont occis lorsqu'on détruit leur cerveau. Le film commence sur les chapeaux de roues grâce à une scène de panique à Philadelphie et nous réserve un passage plutôt génial dans la ville de Jérusalem. Toutefois, il possède deux défauts majeurs... Le premier réside dans le fait que tout tourne autour du personnage de Brad Pitt (Et au milieu coule une rivière, Légendes d'automne). Et oui, que voulez-vous, il faut bien rentabiliser son énorme cachet ! De plus, le réalisateur Marc Forster gâche beaucoup de scènes d'attaques en filmant d'une façon "Parkinsonnienne", ce qui fait qu'on ne voit pas grand chose. C'est bien dommage car le reste demeure assez sympathique à suivre (malgré quelques "grosseurs" du scénario). Dernière chose : ne vous attendez pas à une réponse définitive sur le mode de contamination, étant donné que rien ne vous sera expliqué... Normal, car une suite est prévue ! En résumé, ce film tant attendu n'apporte pas l'adrénaline prévue, mais demeure assez intéressant pour qu'on ne voit pas le temps passer... 

 

Date de sortie en France : 03 juillet 2013

Date de sortie en DVD et Blu-Ray : Prochainement

 

Bande-annonce :

 

Publié dans SCIENCE-FICTION

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article